L’association de Microsoft et Cegid permet le lancement d’une offre commune qui intègre les solutions des deux sociétés sous la forme de « Office365 for Cegid ». Il résulte de ce partenariat une synchronisation de qualité supérieure entre les programmes de la firme de Redmond qui représentent les suites bureautiques : Outlook, PowerPoint, Word, One Note, Excel, Publisher, Lync, Access; et les programmes distribués par Cegid qui comprennent ensemble une offre mensuelle de 9,80 €. À l’exclusion de la suite Office classique, seule la suite de Cloud de Microsoft est intéressée.


Une solution Cloud appropriée aux métiers

Afin de favoriser le développement productif des utilisateurs, l’apport d’une brique fondamentale et additionnelle au produit Cegid permet la fluidité de l’intégration d’outils de collaboration et Saas tel que Office365.
« L’évolution des centres d’intérêt et des métiers qui orientent les objectifs de nos clients, s’accordent sur la démarche de Microsoft de vouloir réaliser une solution Cloud conforme aux attentes », affirme Patrik Bertrand, responsable en chef de Cegid.


Cegid produit des solutions d’organisation de l’entreprise (paie, fiscalité, reporting, ressources humaines, #Finance …) avec des solutions spécialement conçues pour les professionnels (secteur public, hôtel, restaurant, professions comptables …). L’intégration de cette solution devrait apporter une aide à l’entreprise hexagonale pour une accélération dans le Cloud. En considérant le nombre d’utilisateurs de ces solutions pour 400 000 dont 95 000 dépendent du Saas.


Le Cloud pour les données

« L’adoption de l’accord met en lumière toute l’importance d’une utilisation formalisée qui permet qui d’apporter à nos clients, en intégrant le « Cloud to Cloud » spécialement accompli entre les offres en ligne de Cegid et Microsoft, un service enrichissant. 
Cela annonce de véritables perspectives de développement de nos bouquets de solutions Saas dont nous poursuivront la présentation », souligne Patrik Bertrand.
Cette clientèle devra néanmoins admettre que les données de leurs sociétés soient en hébergement sur le portail web de Microsoft et non plus en interne. Par contre, celles-ci seront exploitables depuis différents endroits de connexion. 


Microsoft espère de cette manière être plus actif sur l’axe B2B, surtout devant des sociétés tel que Salesforce qui exploite également ce marché prometteur des solutions d’organisation par le Cloud. Cegid qui a sa cotation sur l’Eurnext Paris, dispose de treize filiales globales et deux milles collaborateurs. Son chiffre d’affaires en 2013 s’élevait à 260 millions d'euros.
#Internet #Investissement