Un nouveau concept de satellite paramétrable est envisagé par l’opérateur européen Eutelsat au moyen d’un logiciel qui permet la modulation de sa mission en orbite en fonction des besoins du client.
« "Eutelsat Quantum" constitue une innovation de rupture et une première dans l’industrie des satellites commerciaux », mentionne Eutelsat dans une publication. « L’inauguration d’un nouveau type de satellite configurable par logiciel s’inscrit dans le programme orbital, qui constituera une référence nouvelle en termes de paramétrage de couverture, de fréquences, de bande passante et de puissance », énonce l'opérateur.


D’après Eutelsat « les couvertures d’émission et de réception en bande Ku (données, vidéo) pourront être synthétisées de manière totalement électronique ». Rationnellement les acheteurs du satellite « pourront procéder à la modulation de la forme, de l’orientation, de la puissance et du couplage des fréquences satellitaires », décrit-il. "Eutelsat Quantum" sera également « le 1er satellite exploitable capable de parcourir n’importe quelle région du monde », souligne l’opérateur sans compter « un niveau d’agencement qui va changer la gestion de flotte en autorisant une utilisation des ressources beaucoup plus performante.» Le « 1er Orbitale » prévue pour un lancement en 2018 sera assemblé au Royaume-Uni grâce à Airbus Defense and Space qui emploiera une plateforme nouvellement élaborée par Survey Satellite Technology.


« Disposer des solutions permettant à notre clientèle de moduler l’adaptabilité et les performances de nos satellites selon leurs besoins est une ambition primordiale d’Eutelsat depuis longtemps », a commenté son PDG Michel de Rosen. « Grâce à ce nouveau concept orbital "Eutelsat Quantum" nous allons poursuivre cet objectif en procurant un niveau d’efficacité incomparable avec une flexibilité sur les marchés des informations, de la géolocalisation et des services gouvernementaux », a-t-il précisé. « La création satellitaire "Eutelsat Quantum" va instaurer un changement dans les architectures de charges traditionnelles utiles et accorder des niveaux avancés de reconfiguration orbitale », a déclaré de son côté Eric Béranger, dirigeant des programmes d’Airbus Space Systems.
#Union Européenne #Investissement