Crise oblige, les industriels envisagent la protection de leurs sites contre les extorsions de matières premières et de marchandises. Il faut retenir que dès 2008 les effractions sont en augmentation de +18 % d’après le ministère de l’Intérieur. Les emplacements professionnels sont dans le viseur des malfaiteurs étant donné qu’ils représentent en globalité à un cambriolage sur cinq. Dans le continuum des infractions s’ajoutent également les risques terroristes à l’égard des secteurs industriels les plus sensibles. Autant de considérations qui obligent les sociétés à employer des moyens de protection hors du commun, aptes à détecter des tentatives d’intrusion en temps réel, de procéder à leur géolocalisation et d'envoyer des signaux d’alerte aux secours.


À l’exemple de ces robots mobiles, de ces drones ou bien de ces grillages intelligents associés à des caméras de reconnaissance toujours plus performantes. Quelques caméras sont même capables de cibler une forme humaine à plusieurs dizaines de mètres ou plusieurs kilomètres. Ces technologies dans lesquelles les Français se distinguent en citant HGH Système infrarouges. Fondée par des innovateurs férus de la technique infrarouge, la société est experte dans l’élaboration, la croissance technologique et la production de systèmes dédiés précisément à la sécurisation des emplacements militaires mais également des sites portuaires, les centrales nucléaires, les plateformes pétrolières, etc. Ses agencements anti-intrusions incorporent des caméras, détecteurs et logiciels d’exploitation d’images qui ont pour origine le plan de recherche SafeAround. Finalisé en 2009, celui-ci a été conduit au centre du pôle compétitivité « Systematic » pour une somme de 2,6 millions d'euros, comprenant 900 000 euros financés à l’aide du Fonds unique interministériel (FUI).


Dès lors, la société a lancé un modèle de caméra au patronyme de « Spynel » qui pivotent sur elles-mêmes pour la détection et le traquage automatique d’intrus sur des distances très longues. Dernière sortie, la « Spinel X » qui localise une forme humaine à huit kilomètres. « Ce dispositif saisi en temps réel les images panoramiques dans une résolution exceptionnelle de cent vingt méga pixels », annonce Gildas Chavel directeur marketing de HGH Système infrarouge. Rassemblant une cinquantaine d’employés comprenant une quinzaine de R&D, la société a enregistré en 2013 un CA de 8,3 millions € (7,4 millions € en 2012) incluant +85 % à l’exportation.


#Piratage #Energie électrique