Sa capitalisation pourrait monter à 4,3 milliards $ (3,5 milliards €). LendingClub Corporation, la start-up de prêts entre particuliers créée en 1999 par Renaud Laplanche, envisage de lever au moins 800 millions $ pour son introduction à Wall Street dans une semaine, d’après des données boursières publiées le 1er décembre 2014.


La seconde plus grosse introduction 2014



C’est par le NYSE (New York Stock Exchange) que la société américaine de « peer to peer lending » envisage la cession d’un maximum de 66 millions de titres au prix unitaire moyen de 10 à 12 $. Si elle capitaliserait la participation de son président à 179 millions $ (145,5 millions €) d’après le New York Times, la valorisation permettrait à la société de prêts entre particuliers de réaliser la seconde plus importante introduction boursière de l’année. 
Le géant du commerce sur Internet Alibaba étant devant avec +25 milliards $ (20 milliards €) revalorisés en septembre.


Google parmi les actionnaires



Situé à San Francisco, le financeur participatif tire parti du soutien de grands noms de Wall Street. Son conseil administratif détient ainsi Lawrence Summers, ancien secrétaire au Trésor avec John Mack, ancien chef de la banque d’affaires Morgan Stanley.
Google le géant du Net renferme une participation dans le capital de la société ainsi que les fonds T-Rowe Price et BlackRock.
L’essor de la start-up se traduit par un contexte de liquidités importantes sur les cours et l’affermissement des conditions de prêt des banques traditionnelles soumises à une régulation plus étroite dans le domaine des fonds propres.


4 milliards $ de crédits de janvier à septembre



LendingClub a dégagé plus de 4 milliards de dollars de crédits aux particuliers et aux petites sociétés sur les 9 premiers mois, en revanche 1,4 milliards de dollars dans la même période un an plus tôt. LendingClub tire ses bénéfices sur les placements de 1,11 à 5 % des sommes prêtées (35 000 à 100 000 $) par évaluation de la capacité de l’emprunteur à rembourser. Elle applique également des frais pour les prêteurs dont elle prévoit un retour de l’#Investissement entre 4,74 % à 7,56 % d’après les documents.
Son chiffre d'affaire de janvier à septembre monte à 143 milliards de dollars, soit le double en comparaison à la même période un an plus tôt (64,5 milliards $).
#Finance