Cette publicité dont l’apparence n’affirme aucune marque. Un blogueur qui reçoit des rétributions pécuniaires à l’intention d’une marque moyennant la diffusion d’un post de blog, d’un tweet ou d’une vidéo, en toute discrétion.
Dommage pour ce « webcaster » qui croit vivre une relation spontanée, une reconnaissance sincère. Le phénomène aurait-il une telle ampleur ? En Angleterre, les autorités commencent à appréhender son attraction, expliquait en novembre la BBC. L’ASA (Advertissing Standard Authority), l’organe d’autorégulation de la publicité outre-Manche s’est dressée après avoir été mise en alerte d’une suite de pubs déguisées de la marque Oreo.
Les webcasters anglais seront contraints dorénavant de préciser tout partenariat de façon très évidente, à travers la mention pub ou sponsorisé, dans la vignette ou le titre de la vidéo.


La France prend la direction inverse



Alors en France ? Pour éluder le problème, le quotidien L’Express a pris contact avec l’ARPP (Autorité de régulation professionnelle de la publicité) dans l’Hexagone, parente de l’ASA. Stéphane Martin, son président, est à contre-courant.
« Il n’y a aucun complot », assure t-il. « Ce n’est pas dans l’intérêt de chacun de dissimuler des partenariats, il est crucial de faire la transparence ».
Hors de question cependant d’imposer l’application d’une étiquette telle que le souhaite son homologue anglais. « On laisse libre cours à la créativité de chacun de faire autrement », défend-il.


Habituellement « ce choix créatif » se manifeste néanmoins par des mentions tout du moins discrètes. « En vrai, moins c’est visible qu’on a été rétribué, mieux c’est pour l’image, le référencement », décrit franchement Caroline Franc Desages, blogueuse, dans un post édité récemment (celle-ci est par ailleurs en collaboration avec L’Express Styles). D’ou l’intrusion de mots aimables tel que : partenariat ou collaboration. « On m’a proposé de sélectionner » ou « dans la participation d’un travail avec une autre marque », énonce t-elle.
Dès le référencement, à l’angle d’un texte ou en pied de page … Tout le monde a une manière personnelle de signaler son « Publi ».
#Smartphone #Finance #Internet