Il y en a marre ! La pub sur #Internet, c'est une guigne. Elle affole « beaucoup », plus d'un Français sur 4 (26 %) d'après une étude d'Opinion Way. Et « un peu », 52 % des questionnés au sondage. Ce qui fait au total plus de 8 français sur 10 à qui le procédé est dérangeant. Ce qui signifie que de plus en plus d'internautes recourent à des bloqueurs publicitaires en énonçant le plus réputé Adblock Plus.
Cette pratique s'est suffisamment développée pour que les éditeurs web qui se rémunèrent principalement par la pub, surtout dans le domaine de la presse, commencent à la trouver menaçante pour leur pérennité. D'où une interrogation sur une possible action aux tribunaux dont Les Echos préviennent comme imminente.


Une publicité trop présente



D'après l'étude, c'est sur un PC que la pub dérange le plus, en considérant 70 % des sondés, avec 8 % sur tablette et 20 % sur smartphone. Un résultat qui satisfait évidemment le commanditaire, expert dans la publicité sur mobile. Les moins contrariés par la Pub sur ordinateur, les 25-34 ans, qui sont également les plus dérangés par la publicité. La tendance s'inverse chez les seniors. La principale critique destinée à la publicité : elle empêche la navigation pour 43 %. Une personne sur 5 la trouve totalement « omniprésente ».
Il y a 20 % de consommateurs d'Ad Blockers dans l'hexagone. Pour ne pas subir la pub à la télévision, les téléspectateurs font du zapping, sur le web ils utilisent l'installation d'une zappette automatique accouplée au navigateur Internet, qui efface les publicités sur leurs écrans. Le procédé est d'une simplicité, Adblock Plus comme extension remporte un vif succès notamment sous Firefox.


Combien d'internautes ont opté pour l'installation d'un Ad Blocker ? « La chose est difficilement quantifiable, mais on peut certifier que le marché hexagonal est en mesure de franchir les 20 % en moyenne », confirme Emmanuel Parody, secrétaire général de GESTE (groupement des éditeurs en ligne). Sur d'autres portails qui possèdent des habitués geek, c'est largement plus. Le portail web expert de l'information Nextinpact mentionne que 45 % de ses visiteurs ont employé un Ad Blocker. Aux USA, 41 % entre 18-29 ans confirment avoir installé ces stoppeurs de pub, d'après Les Echos.