Le concept de Links and Go est original et simple. Dès son inscription sur le site web l’utilisateur possède à sa disposition un outil proposé sous la présentation d’une carte géographique. Il indique alors les données de son prochain voyage, avec une fonctionnalité « Moo » qui déterminera de quelle manière sera vécu son séjour : d’un air festif, culturel, randonné, etc.

Son lieu d’escapade s’affiche sur la carte avec celui de tous les autres adhérents de la communauté. Il est dès lors envisageable de contacter les abonnés résidents dans un pays ou de se faire des rencontres entre voyageur. « Ce service contribue à « Matcher » avec des clubbers qui partent en vacance au même lieu et au même moment que vous.

 C’est un concept qui attrait les vacanciers mais également les Erasmus accompagnés des expatriés », énonce le co-fondateur Mathieu Lemmonier de Links and Go.

Dès son ouverture aux internautes en février 2014, les premières expériences ont permis à la start-up de faire un tour d’horizon de ses habitués. « On a enregistré une bonne activité estivale et on a reçu les Erasmus avec les expatriés en septembre. Sans omettre les « Digital mums », des femmes de 30-40 ans qui investissent dans l’innovation … C’est une offre que l’on a souhaité utilisable à quiconque, n’importe où à n’importe quel moment, de celui en ballot de voyage à la famille qui choisit le club de tourisme.

Cependant on a constaté qu’il n’était pas facile de réaliser d’authentiques rencontres entre nos adhérents, compte tenu de leurs objectifs », énonce le président qui constate aisément qu’un problème s’est posé dans la décision de ne pas avoir établi de règles pour une cible précise.

En dépit d’une croissance insuffisante pour la construction d’une vraie communauté, Links and Go a réorienté son business plan pour le fonctionnement de l’entreprise. « Au départ on souhaitait établir nos revenus sur la diffusion publicitaire, cependant le manque d’audience à offrir diminuait nos chances de réussite », justifie le Start-duper à 28 ans.

Un business plan révisé en espérant pérenniser la start-up

Loin d’être dissuadé « Links and Go » projette de trouver une solution et envisage un relationnel avec des partenaires touristiques. « Les agences dépendent souvent de sites destinés au e-commerce focalisés sur la vente. Il n’existe aucun additif réel pour le client. On veut proposer une offre élaborée sur deux échelles. Avant tout concentrer la typologie des voyageurs qui partent en fonction des séjours et proposer en amont l’éventualité aux voyageurs de rencontrer les autres membres et ainsi de faire connaissance ». #Smartphone #Internet