L’opération a été clôturée sur l’engagement de nombreux millions d'euros compensés en partie avec des actions et une disponibilité en cash. La caractéristique de cette affaire « d’acqua-hiring » pour Acqui-embauche (valise d’acquistion et d’embauche) au bénéfice de la société anglaise, démontre son besoin de disposer d’une authentique brique big data à travers l’expertise de data-science ajoutée à celle de data-visualisation de Qunb.
L’anglais Ve (dites « V6 ») développe une kyrielle de produits d’optimisation du référencement actif (conversion) sur les sites web marketing : « Ve envisage une croissance totale de ses produits, cependant sans véritable développement de la spécialisation big data ».
Désormais c’est chose faite grâce à l’incorporation d’un groupe de 7 personnes qui resteront dans la capitale parisienne pour développer au profit de Ve leurs compétences en collecte d’informations provenant de Google Analytics comme de Google Insights.


Paris, le « big data » au meilleur endroit



Quant aux co-fondateurs de Qunb, Cyrille Vincey et Jean-Baptiste Théard, le privilège d’être situé dans la capitale a été un point fort du rachat : « Paris c’est l’endroit idéal pour produire du big data, les développeurs ont un niveau très avancé … » L’équipe sur place devrait croître rapidement, cependant la capacité d’incorporation est « illimitée », nous avance t-on.
Cyrille Vincey souhaite à présent croire à l’apparition d’un futur « grand » du remarketing : « la gamme des produits planifiés par Ve est détonante ». Il est semblable à un « Criteo X10 », étant donné qu’il contrôle et analyse aujourd’hui 33 % du marché du commerce électronique mondial. Ils monitorent actuellement des transactions sur un milliard d’identifications produits simples à disposer, tel que des éléments de chat accompagnés d’une couche d’intelligence virtuelle, avec également des éléments d’e-mailing. «  J’ai très rapidement admis qu’ils deviendraient « un  mastodonte » d’e-commerce », rappelle Cyrille, qui entrevoit dans cette fusion une réelle opportunité de mettre à disposition sa solution de traitement massif des informations, la brique big data dont la société anglaise avait besoin, et qui permettra notamment à propulser le segment du prémarketing.
#Finance #Internet #Investissement