Les pages jaunes ringardes! Tel est l'objectif que s'est fixé Truecaller, une startup suédoise qui édite un phonebook sur le web en affirmant avoir franchi le niveau des 100 millions d'usagers dans le monde. Au départ le projet avait pour nature un annuaire inversé. Cependant son évolution l'a fait devenir un authentique répertoire téléphonique participatif avec la possibilité d'effectuer des recherches dans les contacts présents, au préalable, dans son téléphone mobile, mais également au-delà.
A cet effet, la plateforme confirme avoir dès lors recensé +1 milliard de contacts à travers le monde. De quelle manière? Chaque usager peut, s'il le veut, partager son carnet de contacts avec le reste de la communauté et ainsi enrichir le répertoire de données.


100 millions d'usagers

Le service Truecaller va plus loin en permettant de connaître de manière instantanée l'identité de la personne avant de décrocher. Plutôt pratique pour ne plus dépendre des appels des serveurs publicitaires … L'outil permet effectivement le blocage des appels de divers contacts. D'autre part, Truecaller identifie une liste des principaux spammeurs qu'il sera envisageable de black lister. Celle-ci pouvant être complétée par les internautes qui révèlent les numéros qu'ils estiment comme du spam.
Ainsi une nouvelle fonctionnalité a été lancée récemment : la suggestion de contacts à appeler en fonction de l'heure ainsi que du lieu où se trouve le porteur. Finalement Truecaller prend la position, non seulement d'un répertoire d'appels 2.0, mais également d'une application ayant tendance à remplacer les listings d'adresses installées sur les smartphones par défaut.


Une levée de 79 millions $

« Un nombre considérable de personnes ne prennent plus le temps de stocker les numéros de contacts étant donné qu'elles s'appuient sur Truecaller pour sa capacité à rechercher la bonne information concernant un contact, faire une identification du nom relatif à un numéro, peu importe qu'il soit mémorisé ou pas dans leur #Smartphone », précise la société à travers un post de blog.
Dernièrement, en octobre, 60 millions $ avaient été levés auprès de Atomico Ventures par Truecaller, un fonds d'investissement dont Niklas Zennström est fondateur, étant entre autre cofondateur de Skype, Sequoia Capital et Kleiner Porkins Caufield-Byers. 8 mois auparavant la startup avait dès lors levé 19 millions $.
#Internet