L'une des préoccupations globales des spécialistes demeure le procédé de stockage de l'énergie excédentaire provenant des parcs photovoltaïques mais également éoliens. Diverses techniques sont étudiées dans la consommation d'électricité à usage industriel : pour dériver l'eau des lacs de rétention des constructions hydroélectriques, l'emploi de batteries géantes, l'entreposage énergétique des centrales thermodynamiques solaires. Notamment la création d'hydrogène au moyen de l'électrolyse avec la réutilisation de cette énergie par une pile de combustible, ou pour la production de méthane.


Rocky Moutain Power, une société canadienne située dans l'Alberta à Calgary, travaille sur une étude qui consiste à employer l'énergie éolienne afin de comprimer de l'air pour l'entreposer dans plusieurs cavernes retranchées dans un environnement salin.
En référence à Radio Canada, ces cavernes représenteraient une profondeur semblable à la dimension d'un immeuble de trente à quarante étages. Des excédents énergétiques provenant de l'éolien transféreraient dans cette architecture souterraine par la forme d'air comprimé. La conservation étant favorisée par la présence du sel façonnant le sol.
Lors des périodes de consommation importante d'électricité, il serait envisageable de recourir à cet air dans le but de produire une énergie qui satisferait la demande.


La société est dans l'attente des travaux évalués pour 250 millions de dollars, qui sont destinés à une infrastructure de 160 mégawatts. Les charges d'un tel projet sont élevées. Pour l'édification d'une centrale gazière avec une puissance de mille mégawatts, l'investissement est de six cent millions d'euros. Cependant, Jan Van Egteren, le président de la société Rocky Mountain Power, entrevoit la finalisation du projet d'ici cinq ans.
Dès leurs excavations, les cavernes bondées d'air comprimé pourraient alimenter une ville d'à peu près 80.000 habitants en électricité durant cinq jours.
Radio Canada précise que de telles constructions existent actuellement dans le monde, en nombre restreint. Parmi elles, deux font déjà une production, depuis quelques années en Allemagne et au Etats-Unis (Alabama).
#Energie électrique #Ecologie