C'est plus d'un milliard de dollars récolté par Xiaomi, le troisième fabricant global de smartphones. Cette rentrée vient valoriser à quarante-cing milliards de dollars ses capitaux. Cette opération qui s'est terminée lundi 22 décembre a vu des investisseurs tel que All-Stars Investment, expert dans les nouvelles technologies. Etait de la partie DST Global une firme de financement russe. S'affichait également un actionnaire de la société GIC, un fonds souverain de Singapour. Des informations qui émanent de DowJones, une source connaissant le dossier.
Le numéro un chinois du commerce sur le web, Jack Ma co-créateur et dirigeant d'Alibaba, a de même offert des financements, ainsi que Yuefeng Capital, une entreprise d'#Investissement rattaché à son groupe.


Selon les considérations de DowJones, la valorisation du fabricant de smartphones chinois Xiaomi avec plus 4,5 milliards de dollars, le positionnerait au dessus d'un nombre considérable de startups en Asie mais aussi de la majeure partie de la Silicon Valley.
Xiaomi a pris son essor en 2010 en connaissant un amorcement fulgurant, avec les moyens de s'imposer grâce à des smartphones commercialisés à prix discount mais également des tablettes numériques, qui offraient des fonctionnalités identiques à celles de ses rivaux. Une stratégie qui lui a ouvert les portes du marché en Chine, lui donnant une position de leader en manifestant un essor dynamique dans les autres régions d'Asie. Il envisage aujourd'hui d'ancrer sa croissance phénoménale sur les marchés en développement avec pour objectif d'y produire des mobiles bon marché. Et ce malgré quelques déconvenues au cours de ces derniers mois, puisque le groupe s'est vu imposer une interdiction de distribution de ses smartphones sur le territoire Indien. Interdiction passagère qui réglait quelques différends avec Ericsson (Suéde) au sujet de la propriété intellectuelle. En référence au cabinet IDC, sur le marché global, Xiaomi s'inscrit en 3ème position en matière de transactions sur les smartphones, soit 5,3 % sur le marché. Samsung et Apple se réservant respectivement les 1ère et 2ème places.
Le groupe Xiaomi entrevoit la vente mondiale de soixante millions de smartphones comparativement aux dix-neuf millions de 2013. Il compte de même investir ses activités dans le divertissement, en faisant la commercialisation en Chine dans le secteur télévisuel de décodeurs proposant des abonnements pour des contenus vidéo.
#Smartphone