Le mardi 27 janvier dernier, #Apple a révélé avoir fait un profit trimestriel historique, avec des transactions record sur son produit phare, l'#iPhone. Le groupe a enregistré plus de 18 milliards de bénéfice. Dans le sillage des chiffres démesurés annoncés, Apple a aussi dévoilé avoir vendu le milliardième de ses appareils fonctionnant sous iOS, son système d'exploitation pour téléphones mobiles.

L'entreprise californienne, qui compte commercialiser dès le mois d'avril sa montre connectée: la "Apple Watch", a vendu un nombre considérable de 74 millions de modèles d'iPhone au cours des 3 derniers mois de 2014. Ce qui correspond au premier trimestre de l'exercice reconduit en 2014/2015. Cela est donc bien au dessus des attentes des marchés financiers, qui fluctuaient entre 64 et 67 millions d'exemplaires.

Alimentée par l'engouement Chinois, la part de l'iPhone dans le chiffre d'affaires de la firme à la pomme, représente dorénavant plus de la moitié des transactions avec un taux équivalent à 68% . Cet empressement a représenté un bond de quelques 38% du bénéfice net pour 18 milliards de dollars. Il s'agit dès lors du trimestre le plus volumineux pour une entreprise provenant d'outre Atlantique.

Le record était détenu jusqu'ici aux Etats-Unis par le groupe ExxonMobil, la major pétrolière qui avait engrangé près de 16 milliards de dollars sur le second trimestre de l'année 2012. Si nous nous référons aux données fournies par l'agence Standard & Poor's.

Dans le reste du monde, Gazprom (en Russie) avait récolté un bénéfice net au 1er trimestre 2011, de plus de 16 milliards de dollars.

"La demande est impressionnante pour l'iPhone, mais aussi pour ainsi dire surprenante", dénote Tim Cook, le patron d'Apple, en ajoutant "qu'il est ambigu d'expliquer des volumes de ce genre".

Sur Wall Street, l'action bondissait de 5,5 % vers 00H45 (GMT) pour 115 dollars, dans les transactions électroniques qui succédaient à la clôture des marchés de mardi. La firme à la pomme a bel et bien conquis les consommateurs et a attiré de nouveaux clients avec ses derniers iPhone 6 ou 6 Plus. Une ouverture de gamme donc qui lui a permis de concurrencer son rival Samsung, selon l'avis des analystes.

C'est à travers la Chine que la demande augmente le plus rapidement. Grâce à un partenariat avec le plus grand opérateur global, China Mobile, le groupe informatique a affiché des recettes en hausse de 70% sur un an.  #Smartphone

"Il est évident que l'emballement pour les derniers iPhone d'Apple est très significatif en Chine, où la demande est difficile à satisfaire", précise un analyste de Cantor Fiztgerald, Brian White.