H2A, la fusée spatiale japonaise, a placé en orbite ce dimanche 1er février un nouveau satellite espion destiné à augmenter la surveillance de proximité et la défense du territoire. Cela notamment à l'encontre de la menace Nord coréenne...

En référence à l'Agence d'exploration spatiale japonaise (Jaxa), le satellite a été expulsé dans l'espace avec succès, quelques minutes après le décollage de la fusée réalisé à 10h21, heure locale (1H21 GMT), à partir de la base située à Tanegashina, dans le sud.

Cet engin de "collecte d'informations" finit par compléter un ensemble de plusieurs satellites dont le dernier était lancé en fin janvier 2013. Il était alors question de la 27ème mission rattachée à la fusée niponne H2A.

Contrairement aux précédents tirs, ce dernier n'a ni été retransmis en direct à la télévision, ni diffusé sur Internet par la Jaxa. En effet, puisqu'il s'agissait d'une mission à l'initiative du gouvernement liée à la défense du Japon.

Ce procédé satellitaire d'espionnage avait été instigué dans la fin des années 1990, en raison des craintes qui provenaient de la Corée du Nord. Il donne précisément la possibilité de localiser des objets d'un mètre carré au sol, durant la nuit ou à travers un banc nuageux, depuis une altitude de plusieurs centaines de kilomètres. En outre, il peut aider à recueillir des informations sur les endommagements provoqués par des cataclysmes naturels tels que des séismes, des typhons ou encore des tsunamis.

Le Japon s'est déjà illustré dans le domaine spatial en orchestrant un dispositif de satellites espions, avec le déploiement de caméras et de radars. Non sans difficultés, puisque deux engins étaient précédemment tombés en panne. La collecte des données, suivie de la surveillance par satellite, a permis de prendre des décisions à cause d'essais balistiques effectués en 1998 à l'initiative de la Corée du Nord. Pyongyang a procédé en 2012 à 2 tirs de fusées, avec des résultats satisfaisants en décembre pour l'un d'eux. Des engins dont le Japon doutait qu'ils ne soient pas des missiles. #Investissement