Le Mobile World Congress est le plus gros événement pour les professionnels de la téléphonie mobile. Aux manettes de ce mastodonte ? Une française : Anne Bouverot. Directrice générale de GSMA, association qui réunit les opérateurs mobiles à l'échelle mondiale et à l'origine du MWC, elle est l'une des femmes les plus incontournables de la planète mobile. « Je suis tombée dans les technologies quand j'étais petite, conte-t-elle. J'ai fait des études scientifiques et obtenu un diplôme d'ingénieur en télécommunications à Normal Sup. J'ai toujours travaillé dans l'informatique et les télécoms. » Si elle a grandi en France, Anne Bouverot (47 ans) a une mère canadienne et des grands-parents hongrois.

Publicité
Publicité

« C'est la raison pour laquelle je tiens à rencontrer des gens venant de différents pays et que je comprends l'importance des cultures diverses. »

Femme de poigne dans un monde réservé aux hommes

De 1992 à 2011, la grande prêtresse de la téléphonie mobile a fait ses armes au sein du groupe France Télécom Orange. Elle rejoint GSMA en 2011 et se fait une place de choix dans un monde réservé aux hommes. « Nous poussons des initiatives au niveau de l'industrie dans le paiement mobile, l'internet des objets, les réseaux 4G et 5G et l'identité mobile, lance cette férue de technologie. Nous sommes très actifs pour faire avancer concrètement l'inclusion digitale et financière. Et, bien sûr, nous rassemblons l'industrie toute entière lors d'événements comme le MWC. »

"Ça représente des mois de travail"

Pour sa 29ème édition et sa 10e à Barcelone, le salon a dû déployer de gros moyens.

Publicité

« Un événement comme celui-ci attire plus de 90 000 participants, explique Anne Bouverot. Chaque année, nous commençons à préparer le Mobile World Congress de l'année suivante! Nous re-signons une grande partie des exposants un an à l'avance. Ça représente des semaines et des mois de travail. Des centaines de personnes que ce soit à GSMA ou chez nos partenaires. »

Et le bilan de l'édition 2015 est plus que satisfaisant pour la directrice générale de GSMA. « C'est un nouveau record, se réjouit-elle. Nous n'avons pas les chiffres définitifs mais devrions avoir plus de 90 000 visiteurs uniques. Près de 2000 entreprises occupant plus de 100 000 mètres carrés de surface. Des centaines de CEO's d'entreprises et plus de 160 délégations gouvernementales et d'organisations internationales. Les nombreuses annonces, comme le Galaxy S6 et S6 Edge de Samsung, les fitness bands ou les smartwatches ont mis un joli coup de projecteur. » La conférence a reçu, quant à elle, de grands noms tels que Carlos Ghosn de Renault Nissan, Stéphane Richard d'Orange ou Mark Zuckerberg de Facebook.

Mais Anne Bouverot n'a pas le temps de profiter de ses succès. Elle doit encore ficeler les derniers détails de son prochain événement phare : le Mobile World Congress de Shanghai, du 15 au 17 juillet. #Smartphone #Journée de la femme