De prime abord réservées aux passionnés de technologies innovantes, les ventes de montres connectées devraient décoller en 2015. De nombreux lancements de modèles équipés et élégants sont prévus cette année.

Le dévoilement de l'#Apple Watch, attendu en avril, devrait être un événement incontournable cette année dans le milieu des « wearable computing », qui caractérisent les accessoires et vêtements connectés, selon CCS Insight, un cabinet de recherche. Enclin à une concurrence déconcertante, ses rivaux asiatiques ne se sont pas privés du Congrès mondial sur la téléphonie mobile, qui a ouvert ses portes ce dimanche à Barcelone, pour exposer leurs nouveautés.

LG Electronics a présenté sa Watch Urbane LTE, un modèle disposant de la 4G, ayant l'aspect d'une monture classique dotée d'un cadran arrondi en métal. Elle rassemble toutes les qualités d'un #Smartphone puisqu'elle permet de surfer sur internet, d'envoyer des sms et de passer des appels. Contrairement à la « Smartwatch », celle-ci dispose de sa propre carte SIM intégrée, qui peut être employée pour communiquer sans rester à proximité d'un appareil mobile.

Huawei, le géant chinois de la télécommunication, a également exposé sa version haut de gamme, dans un boitier métallique arrondi, avec un bracelet en cuir noir ou acier, qui permet de recevoir des mails et des messages, mais aussi de mesurer la quantité de calories consommées.

L'industrie compte sur les montres connectées pour être les « wearable » initiaux à vraiment s'imposer sur le marché digital, d'après les analystes. Cependant il reste du chemin à parcourir : « lorsque l'on demande aux consommateurs à quoi peut bien servir une smartwatch, aucune idée ne semble les orienter », indique le directeur Recherche à CCS Insight, Ben Wood.

Des divergences de goûts peuvent intervenir au niveau du design. « Certaines sont plus volumineuses, en ayant plus l'allure d'un objet stricto technologique, qu'un modèle de #Mode », confie un spécialiste de téléphonie pour l'université Ulster, Kevin Curran.

Afin de séduire le public dans l'achat d'une montre de cette envergure, les gros groupes de téléphonie et d'internet se sont investis. Samsung le géant de l'électronique s'est par exemple allié à Swarovski afin de proposer une édition exceptionnelle arborant un bracelet certi de diamants.

Grâce à leurs montures connectées avec cadran arrondi, LG et Huawei souhaitent s'imposer sur le segment luxe, en se différenciant de l'Apple Watch et son cadran carré.

D'après les analystes, Apple prévoirait écouler 5 à 6 millions d'exemplaires à partir du lancement de sa monture, qui deviendra son dernier appareil innovant depuis l'iPad en 2010.