La firme de Redmond a dévoilé, ce lundi 2 mars au Congrès mondial du mobile, deux smartphones innovants. Le Lumia 640 suivi de sa version déclinée en "phablette", le 640 XL, par lesquels il envisage de se repositionner dans le domaine des smartphones 'bon marché' compatibles avec la 4G.

Le Lumia 640 fait valoir un écran de cinq pouces et sa version "supérieure", le Lumia 640 XL, présente un écran à 5,7 pouces. La phablette reste, dans ses caractéristiques, une alternative entre la tablette et le téléphone, de par sa taille.    

Chacun d'eux recueille une définition HD à 720 pixels, en proposant des versions acceptant une, voire deux cartes SIM.     

"Grâce à ces deux produits, l'objectif que nous souhaitons atteindre est un renforcement sur le segment des smartphones bon marché, pour prendre réellement du recul en termes de prix", a décrit Chris Weber, le vice président à l'exécutif des transactions globales pour Microsoft Mobile. "Évidemment, nous ne resterons jamais moins chers que nos concurrents, cependant nous aurons sans doute la faculté d'offrir un rapport qualité prix meilleur à nos usagers", ajoute-t-il.

Ces deux smartphones produits par Microsoft, qui sont la lignée des Nokia Lumia de la marque éponyme (Finlande), filiale du géant de Redmond qui disparaissait en octobre 2014, ont été exposés au cours du Congrès global du mobile. Ceux-ci sont associés à la solution Office365 Personnel pour un abonnement annuel, avec un stockage d'1 To sur le "cloud" de OneDrive, ainsi que 60 minutes par mois sur Skype.

Des prototypes qui auront à se faire une place sur des secteurs où les rivalités font rage tel que la Chine, les pays émergents, ou l'Inde.    #Smartphone #Internet

Dans l'Hexagone, où Orange a conclu un partenariat, ces appareils mobiles en version 4G seront accessibles aux tarifs de 179 euros ainsi que 249 euros.


Ce sont des modèles qui évolueront sous Windows Phone 8.1, en pouvant par la suite être gratuitement mis à jour sur Windows 10, le prochain système d'exploitation sur lequel Microsoft place beaucoup d'espoir, confronté à Android. La présentation du téléphone mobile initial qui utilisera nativement cet OS, porte-enseigne de Microsoft, devrait apparaître dans l'année, en référence à Chris Weber.