Cette éclipse débutera vers 8 h 30, avec une apogée à 10 h 30, pour prendre fin une heure plus tard.

Il s'agit d'une éclipse partielle: vous pourrez en observer de 60 % à 80% selon votre lieu d'observation en Métropole. Pour rappel, une éclipse a lieu lorsque la terre, le soleil et la lune sont dans le même alignement. Cette année, l'éclipse totale aura lieu sur les Iles Féroé et l'archipel du Svalbard.

Plus vous serez au nord de la France, plus le soleil sera masqué par la lune et plus vous serez au sud, moins le phénomène sera important. Vous aurez la possibilité de récupérer les informations concernant votre lieu d'habitation à partir du site de la NASA.

Photographier l'éclipse

Ce vendredi, il ne faudra pas photographier le soleil sans filtre adapté, au risque de griller le capteur. Il ne faut jamais regarder à travers le viseur ; vous risquerez d'avoir de graves séquelles car l'objectif va concentrer la lumière du soleil sur le capteur, mais aussi sur votre œil lorsque vous allez cadrer à travers le viseur. Utilisez un trépied, un téléobjectif et un filtre ND fort. Privilégiez un appareil APSC plutôt qu'un plein format de manière à profiter du facteur d'agrandissement de 50 %. Utilisez la focale la plus longue dont vous disposez. Selon l'objectif utilisé sur votre réflex, vous pouvez également ajouter un téléconvertissseur. L'idéal étant de posséder une focale de 1 600 mm.

Placez un filtre ND - à minima un ND 1000 - devant votre objectif ; l'idéal étant de placer deux filtres ND superposés, l'un de 500 et l'autre de 200 (atténuation : 500x200=100000), ou un ND1000 avec un ND100.

Sinon, vous pouvez aussi bricoler un filtre avec du Mylar ou de l'AsrtroSolar de Baader que vous pouvez vous procurer dans toute bonne boutique d'astronomie. Ce sont des feuilles de polyester aluminé de densité 3.8 à 5 que vous pouvez fixer à votre pare-soleil. L'atténuation des de 100 000 pour la densité 5. Si votre appareil un système de visée indépendant, pensez à le recouvrir à l'aide d'un morceau d'Astrosolar de densité 5.

A noter : le Mylar donne une teinte bleue, tandis que l'AstroSolar donne une teinte orangée. Bien vérifier que le filtre est solidaire de l'instrument et qu'il ne pourra pas s'envoler, par exemple à cause du vent.

Petites consignes:

  • Passez en mode Manuel (M).
  • Mettre les ISO le plus bas possible : 100 ISO, voire 50 pour les appareils qui le supportent.
  • L'ouverture du diaphragme sera réduite à F/22, voire davantage, afin d'éviter au maximum les aberrations chromatiques, sans toutefois le fermer complètement, afin d'éviter de perdre trop de piqué.
  • Ajustez l'exposition en préférant un temps d'exposition de l'ordre du millième de secondes pour une hyperfocale (300 mm ou davantage). Vous pouvez aussi augmenter un peu le temps d'exposition - à condition d'avoir un filtre très puissant, de manière à avoir une image plus complexe avec les nuages ou des tâches solaires.
  • Passez en mode Live View afin de préserver vos yeux. On ne sais jamais, le filtre peut avoir des problèmes.

Utilisez un déclencheur souple ou une télécommande. Vous pouvez aussi décider d'utiliser l'intervallomètre pour effectuer le time-lapse d'une éclipse. Mais attention, si vous n'utilisez pas des filtres ND récents et de très bonne qualité, vous pouvez griller votre capteur.

Essayez d'ajouter un élément de décor, quitte à diminuer un peu la focale, afin de personnaliser votre image. L'idéal est de faire un peu de repérage la veille ou l'avant-veille, ça évite les surprises et autres désagréments.

Pensez aussi à recouvrir votre appareil avec une couverture de survie, surtout si vous effectuez des time-lapses, la partie dorée de la couverture doit être à l'extérieur.

Après avoir protégé le matériel, pensez aussi à vous protéger avec le la crème solaire et des vêtements pour ne pas être victime des rayons infra-rouge et Ultra-violet émis en grande quantité pendant l'éclipse.

Maintenant que vous êtes prêts, à vos appareils photos !

#Hobby