Face à la compétition particulièrement vive sur le marché du mobile. Sony a simplement présenté lundi 2 mars au Mobile World Congress de Barcelone un #Smartphone innovant, étanche: le Xperia M4 Aqua; avec une tablette digitale particulièrement fine, la Xperia Z4.         


« Cette nouvelle gamme d' Xperia M4 Aqua complète notre recommandation coeur de gamme, » a annoncé le leader marketing chez Sony Mobile France, Olivier Terne, au cours du Congrès Global du Mobile à Barcelone. L'étanchéité du mobile demande certaines conditions. Celui-ci ne doit pas rester immergé à plus de 1,5 mètre de profondeur dans l'eau douce durant 30 minutes maximum, en respectant une condition de fermeture préalable des diverses trappes présentes sur les côtés du smartphone.                                             


Ce modèle équipé d'un appareil photo à treize millions pixels est aussi protégé contre la poussière. C'est le successeur, pour la catégorie des téléphones mobiles étanches, du M2 Aqua paru seulement à l'automne dernier. Le concepteur nippon met l'accent sur la capacité d'autonomie de 2 jours de la batterie M4 Aqua, permettant « de se déplacer le week-end démuni de son chargeur, » pour un prix de vente de 299 euros.                                                     
A propos de sa tablette digitale Xperia Z4 Tablet, Sony stipule qu'il est question d'un appareil doté d'un écran de dix pouces, le plus léger et le plus fin sur le marché. Elle est animée du processeur haute performance Snapdragon 810, dernier né de Qualcomm (équipementier).


Les deux appareils exposés à Barcelone graviteront sous Android Lollipop, le système d'exploitation de Google version 5.0. A la différence de #Samsung et HTC, Sony n'a finalement pas proposé la sortie probante d'un smartphone sur le haut de gamme. Un rôle que le Xperia Z4 aurait pu assurer.    


Un segment qui demande une stratégie



A Tokyo pendant une conférence organisée le 18 février, Kazuo Hirai, PDG de Sony, insistait sur son objectif de mettre en avant la rentabilité durable dans la recherche de parts de marché. Cela passe par du volume, en appuyant ses effectifs dans les secteurs les plus porteurs tels que: jeux, composants, musique, cinéma; et en diminuant les risques sur les activités qui présentent le plus de volatilité, comme les TV et mobiles.

#Télévision

Pour ces deux secteurs sera privilégié le haut de gamme avec des investissements réduits: « Nous envisagerons également les possibilité de fusions selon la variabilité de l'environnement, » avait souligné Mr Hirai.


Cette stratégie a été évoquée lors du Congrès de Barcelone par Hiroki Totoki, dirigeant de Sony Mobile Communications, qui démentait toute volonté de désengagement dans ce segment, d'après des bruits rapportés par Bloomberg News. Dans cette perspective Mr Hirai avait en outre annoncé la semaine dernière à l'intention des médias nippons ne pas souhaiter renoncer aux téléviseurs.