Le WI-FI dans les avions pourrait mener à une catastrophe terrifiante. Vous ne vous plaindrez plus jamais de ne pas avoir l'#Internet à 30.000 mètres d'altitude.

Oui, avoir accès à Facebook sur un long vol aide à passer le temps, mais il pourrait également mettre des passagers dans le viseur des terroristes et des pirates informatiques, selon un nouveau rapport publié cette semaine par un organisme de surveillance des Etats-Unis.

Dans un dossier publié mardi, le « Governement Accountability Office » (GAO) a indiqué que les nouveaux avions pourraient avoir le WI-FI à bord.

Le fait de connecter un avion à internet, et de maintenir cette connexion en plein vol pour en fournir un accès aux passagers, pourrait notamment permettre à une personne de se connecter aux systèmes informatiques de l'avion  en lui-même, au cas où ces deux services partageraient le même réseau.

Publicité
Publicité

GAO a déclaré que les avions possèdent des pare-feu conçus pour bloquer des cyberattaques, cependant, quel logiciel est à 100% à l'abri des hackers?

L'Administration Fédérale de l'#Aviation a déclaré qu'elle a déjà commencé à prendre des mesures pour rendre plus sûrs les cockpits. Elle consulte des experts en sécurité pour distinguer les priorités.

"Cette menace continuera à évoluer et elle est quelque chose qui doit être au premier rang de nos préoccupations", a affirmé Michael Huerta, l'administrateur de la FAA à un comité de surveillance. "La FAA doit se concentrer sur les normes de certification d'avions qui pourraient empêcher un terroriste avec un ordinateur portable dans la cabine ou sur le terrain de prendre le contrôle d'un avion en passant par le système WI-FI des passagers".

Suite à la publication du rapport, les législateurs ont exigé que les organismes fédéraux agissent rapidement pour contrer les menaces potentielles pour l'industrie de l'aviation et pour la sécurité des passagers.

Publicité

Car s'il est possible de contrôler un drone grâce à une tablette ou un smartphone, pourquoi pas un avion de ligne?!?