On pourrait penser que pour chercher la recette d'une vinaigrette ou pour découvrir l'âge véritable de Beyoncé, seul #Google s'impose comme étant l'outil ultime de recherche sur le web. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. Si le géant du web américain est concurrencé sur son propre pays par Bing, l'Europe commence également à développer de nouvelles alternatives au moteur de recherche mondialement utilisé. Qwant, créé par trois jeunes Français, en est un bel exemple. Entretien avec l'un des co-fondateurs, Eric, Léandri.

Blasting News : D'où vous est venue cette idée de créer un moteur de recherche ?

Eric Léandri : Il y a cinq ans, les gens du web parlaient de différents univers.

Publicité
Publicité

Il y avait l'univers social, l'univers statistiques, l'univers création… Chacun excluant l'autre ! Il n'était d'ailleurs pas normal qu'un moteur de recherche exclu les réseaux sociaux dans ses résultats. De plus, la vie privée a de plus en plus été exploitée par ces grandes entreprises du web. Nous avons donc voulu donner une nouvelle opportunité aux utilisateurs d'#Internet : un moteur de recherche qui inclus les réseaux sociaux, et qui n'exploite pas leur vie privée.

Quelles sont donc les particularités de Qwant ?

Une fois qu'un nom est tapé dans la barre de recherche, les résultats s'affichent en colonnes, divisées selon les résultats classiques du web, l'actualité, les réseaux sociaux et les photos et vidéos. Tout se retrouve donc sur une page, plus besoin de cliquer sur différents onglets pour avoir une vue d'ensemble de ce que l'on recherche ! Notre autre particularité est également le respect de la vie privée : l'utilisateur n'est pas suivi, pas tracké, on ne garde pas ses données pour lui proposer des achats ou liens sponsorisés.

Publicité

Si vous ne monétisez pas les données des utilisateurs, quel est alors votre modèle de financement ?

Nous jouons sur la transparence : notre moteur de recherche possède une rubrique « Shopping », où si vous vous documentez sur Apple, des produits Apple à vendre vous seront proposés. Mais cela s'arrête là, et ne représente que 4% de nos clics.

Comment comptez-vous vous imposer face à la concurrence ?

Nous évoluons petit à petit. Une fois que la première interface a été créée, nous avions rajouté la partie « social » et la partie « carnets », où l'utilisateur peut stocker ses recherches. Nous avons ici lancé la nouvelle version de notre site, qui est plus efficace, plus claire pour nos utilisateurs. On continue de tout améliorer, et cela paie : nous sommes à plus de 20% de requêtes en plus par mois, et nos chiffres sont véritablement affolés ces derniers jours, avec le lancement de la nouvelle version. Nous développons également un Qwant Junior, un moteur de recherche spécialement créé pour les enfants : ils ne seront pas trackés, surferont en toute sécurité et répondra à leurs besoins.

Publicité

Que pensez-vous de votre surnom de « Google français » ?

Je pense avant tout que nous sommes un moteur de recherche européen !