Un nouveau label de l'entreprise TF1 sera présenté en mai, dédié à la production de #Films destinés au  net. Un mode de diffusion qui exclura alors les projections en salles. L'objectif de cette démarche est de s'imposer sur le marché de la vidéo à la demande, extrêmement compétitif.  

Le label novateur de TF1 nommé « eCinéma », orientera les plateformes de VOD françaises comme MyTF1 - forcément - ou Canalplay vers des œuvres étrangères qui ne sont pas distribuées dans l'Hexagone, avec un prix de location de 6,99 euros. L'achat définitif coûterait 12,99 euros.


Le groupe audiovisuel a déjà fait l'acquisition des droits d'exclusivité de 6 films de nationalités diverses. Son of Gun arrivera le 1er mai. Adaline, le 22. Et Everly sera mis en ligne le 3 juillet 2015. Momentum, How to make love like an Englishman et la suite cinématographique de la série britannique MI-5/Spooks ne seront diffusés qu'à partir du second semestre de cette année.

Le projet est de faire découvrir au grand public des films de qualité que les spectateurs n'iraient pas forcément voir en salle. Ce nouveau mode de distribution qui n'est pas sans évoquer celui de Netflix va transformer la façon de procéder de TF1. Le groupe audiovisuel va donc amener le cinéma chez les gens, en passant par des phases promotionnelles encore plus intenses que si ces longs-métrages étaient diffusés au cinéma. 

Un modèle de distribution

Ce nouveau modèle de distribution pour un groupe audiovisuel comme TF1 va imposer un déploiement marketing considérable afin que les films ne restent pas inaccessibles. Rappelant la distribution de Welcome to New York par Wild Bunch, une société française de distribution cinématographique; le groupe cherche à intensifier ses sorties sur le web. « Il s'agit d'un tout nouveau système et nombreux sont les intéressés », a énoncé le créateur de MyTF1VOD, Pascal Lechevallier.  #Séries TV #Internet

Le e-cinéma a de l'avenir devant lui avec quatre-vingt-dix acteurs qui s'imposent sur le marché, enregistrant près de 250 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2014.