Payer pour regarder des vidéos sur Youtube, c'est ce qu'il risque d'arriver prochainement. Le site de partage de vidéos en ligne de #Google prépare un service d'abonnement avec lequel il sera possible de visionner des vidéos sans être interrompu par la publicité.

Chiffres clés

Aujourd'hui, le site repose uniquement sur la diffusion gratuite de vidéos. Il est entièrement financé par la publicité. Il faut savoir que Youtube c'est plus d'un milliard d'utilisateurs et 300 heures de vidéos mises en ligne chaque minute. Le site est présent dans 75 pays et se classe parmi le top trois des sites les plus visités au monde.

Publicité
Publicité

Si Youtube rencontre ce succès grandissant depuis son lancement en 2005, c'est certainement dû à la gratuité et la facilité d'utilisation du site. Pourtant, La plateforme de partage de vidéos, rachetée par Google en 2006, compte proposer un accès payant.

Un abonnement à dix dollars

Youtube a commencé à prendre contact avec les différents producteurs vidéos afin de leur présenter ce nouveau mode de diffusion. Le projet "vise à permettre aux internautes de mieux adapter leur utilisation de YouTube à leurs besoins" a-t-on appris de l'AFP.

A l'heure actuelle, ni la date de lancement, ni le prix des abonnements ne sont connus. Il a été simplement expliqué aux producteurs de vidéos que ce projet serait une nouvelle façon de monétiser leur vidéos sur la plateforme. Selon le site spécialisé The Verge, le prix mensuel d'un abonnement pourrait s'élever à dix dollars.

Publicité

Le fonctionnement peut être comparable à celui du site de partage de musiques Spotify.

Une chose est sûre, les producteurs ne vont pas avoir le choix. En effet, Youtube leur a clairement fait comprendre que s'ils n'acceptent pas ce partenariat, ils pourront abandonner l'idée de partager leurs vidéos sur le site. Celles-ci ne pourront plus être monétisées, pire elle pourront être passées en mode "privé", autrement dit inaccessibles par les utilisateurs.

Pour l'heure, Youtube se refuse à tout commentaire. Seule une porte-parole du site a déclaré "Nous ne pouvons pas faire de commentaires sur des discussions en cours, mais donner plus de choix aux fans pour profiter des contenus qu'ils adorent, et aux créateurs pour gagner de l'argent, est toujours l'une de nos premières priorités". #Internet