L’apparition d’une exoplanète identique à notre planète. Annonce faite ce jeudi par la NASA, après que son télescope Kepler ait découvert Kepler-452b. Une planète située sur une zone habitable, gravitant autour d’une étoile ayant les caractéristiques de notre soleil. éloignée de 1 400 années lumières, cette sphère est à peu près 60 % plus ample que la Terre. Son lieu d’élection, la constellation du Cygne : géographiquement à l’opposé de notre système. En référence aux chercheurs de l’agence spatiale étasunienne, au cours d’un meeting.


Description de l’exoplanète

Située sur une orbite à proximité d’une #étoile lointaine, elle est décrit par la #NASA, comme « ancienne cousine » de notre monde. En gravitant à une distance semblable de son étoile que celle de la Terre au soleil, elle la contourne en 385 jours. Les probabilités sont pour l’existence de l’eau dans un état liquide, permettant ainsi l’évolution de la vie.
Distante de mille quatre cents années lumières, #Kepler-452b gravite autour d’une étoile se rapprochant des caractéristiques de notre soleil. Cet astre est plus massif de quatre pourcents et plus scintillant de dix pourcents que le soleil. Soit plus ancien de 1,5 milliard d’années.


S’agissant de Kepler-452b, son rayon est soixante pourcents plus long que celui de notre monde. Elle présente la possibilité d’être rocheuse, dotée d’une atmosphère dense et d’une quantité d’eau importante. D’après les astronomes il n’est pas exclut qu’elle connaisse de même une activité volcanique.


Cette découverte va-t-elle changer notre vision ?

La révélation de Kepler-452b nous enseigne la probabilité de l’existence de planètes habitables dans notre galaxie. En quel nombre ? Selon le responsable scientifique du projet #Kepler, au SETI (Institut Recherche Intelligence Extraterrestre), Joseph Twickon.
Le catalogue relatif aux découvertes de Kepler, inscrit l’exoplanète parmi 12 autres découvertes. Les critères de sélection pour répertorier ces #exoplanètes tiennent au diamètre qui doit être 2 fois inférieur à celui de la Terre. Egalement avec une orbite à proximité d’une étoile dont la chaleur n’est pas extrême ni en dessous d’un niveau de température, dans une zone potentiellement habitable, sur laquelle l’existence de l’eau à l’état liquide est possible.
Au nombre de ces douze planètes enregistrées par l’observation de divers télescopes terrestres, Kepler-452b reste la 1ère à être reconnue comme une #planète.
#Fiction #Etats-Unis #Voyage