#Apple a rencontré un succès remarquable en couvrant la majeur partie du marché global des montres connectées. L’Apple Watch s’est écoulée en effet pour 75 % des transactions dans ce secteur. Un trimestre de lancement qui s’est avéré fructueux, selon Strategy Analytics, un cabinet de conseil et d’analyse. Une bonne nouvelle qui survient le lendemain des résultats du groupe, estimés décevants.


Pour le second trimestre le cabinet évalue le nombre d’#Apple Watch vendues pour 5,3 millions. Des ventes qui couvrent largement celles de l’an dernier dans leur ensemble. Une période où les principaux fabricants tel que : Sony, #Samsung, Motorola, Pebble, avaient selon le cabinet S.A, fournis au total 4,6 millions d’exemplaires.
Pour la montre connectée d’Apple : 4 millions d’exemplaires, au second trimestre, celle-ci place en deuxième position, avec seulement 400 000 exemplaires, les montres de Samsung.


L'#iWatch a été propulsée dans seize pays et a démarré modérément à l’intention des habitués de l’iPhone. Dans une publication, le directeur général du cabinet, Neil Mawston faisait l’écho de l’influence de l’Apple Watch dans le secteur global des #montres connectées. La barre a été relevée. 
Cependant la firme à la pomme s’est gardée de révéler les montants des transactions de sa montre. Une catégorie innovante d’appareils qu’elle a propulsé sur un délai de 5 ans, avec pour ambition d’en faire un produit star nouveau, dans l’environnement des iMac, iPad, iPhone.


Des bénéfices qui font spéculer

La direction du groupe a laissé filé certains indices à propos des profits des montres connectées. Des bénéfices qui étaient confondus avec divers produits, dans les comptes. La téléconférence réservée aux analystes a ainsi permis aux spécialistes d’estimer les ventes. Entre 2 et 2,6 millions d’exemplaires écoulés, d’après plusieurs analystes : Morgan Stanley, BMO Capital Markets, Société Générale, Canton Fitzgerald. Des chiffres en dessous de ceux de Strategy Analytics.


Toutefois en entretenant le mystère sur les revenus de l’Apple Watch, la balance penche nettement vers l’iPhone. Avec 47,5 millions de ventes pour le trimestre, il semble que les attentes étaient à un autre niveau, soit 50 millions, selon des précisions. Successivement s’installe le doute d’un chiffre d’affaires en dessous des estimations, sur le trimestre en cours, suivi de l’appréhension qu’une croissance en Chine ne fléchisse. Une situation qui ferait descendre le titre Apple pour 4,5 % à 125 dollars. Résultat : un potentiel de perte de trente-quatre milliards de dollars.


#Smartphone