Netflix le service de vidéos web en flux continu étasunien attire davantage d’internautes. Un relent d’intérêt qui tient à sa politique internationale de développement et aux productions originales onéreuses. Dès fin juin le service de vidéos en streaming recensait 65,5 millions d’usagers. Résultat : 3,3 millions d’utilisateurs en 3 mois, soit 15,5 millions sur un an. Un rebond de 23 % de son chiffre d’affaires global, au second trimestre
Des chiffres qui incluent également sa modeste activité de DVD en location, une distribution historique de la marque. Au total 1,6 milliard de dollars.


Ce trimestre le groupe qui mise énormément pour la production originale de #Films et de séries, évalue ses obligations boursières à 10 milliards de dollars. Des chiffres qui concernent les contenus en flux continu ou streaming.
Netflix confirme aux investisseurs dans un communiqué trimestriel que 100 % de ses membres interagissent grâce aux contenus originaux. Un indicateur qui montre que le distributeur a un potentiel d‘exploitation exceptionnel.


Wall Street a semble t-il apprécié les résultats dévoilés : un sursaut du titre de 9,9 % pour 108 dollars, au cours des échanges informatiques après la fermeture aux alentours de 23H00 (GMT). Le géant de la vidéo web en streaming réaffirme sa volonté de consolider ses investissements pour la production originale. Avec des séries tel que #Orange is the new black, #House of cards. En octobre sera présenté sur Netflix et quelques cinémas, #Beasts of no nation. L’année prochaine sortira, d’après l’annonce du groupe, #War machine, avec Brad Pitt.

#Internet #Fiction

Une distribution globale à venir

Le groupe américain ambitionne toujours d’être globalement accessible d’ici à fin 2016, avec plus de 2 millions de nouveaux usagers au second trimestre, provenant de l’étranger. Fin mars : Australie, Nouvelle-Zélande. 3ème trimestre : Japon. 4ème trimestre : Espagne, Italie, Portugal, avec pour conclure en 2016 : la chine, pour laquelle il prétend élaborer des options.
Des coûts qui augmenteront par ce développement, en faisant tout de même apparaître, en 2016, un résultat en équilibre sur le plan mondial, avec des profits dès 2017.


#Netflix a manifesté son approbation pour un rapprochement avec Charter, un acteur dans le secteur. Malgré son opposition passée de l’alliance entre Time Warner Cable, le câblo-opérateur étasunien avec Comcast, son concurrent.