Lancement par VK d’une application mobile pour l’échange de photographies. Le réseau social favoris en #Russie adopte « #Snapster ». Distribué depuis quelques jours pour les smartphones qui fonctionnent sous Android, notamment les téléphones Apple. A l’instar d’Instagram, Snapster permet de partager des Photos avec des contacts. En permettant de retoucher au préalable ses prises au moyen de filtres personnalisés ou préconçus.


Il ravira ceux qui souhaitent dissimuler leur relation privée, car il offre le moyen de transmettre des images autodestructibles après une durée prédéfinie. Cette solution simplifie l’intégration de photos, accompagnées de commentaires directement sur un compte #Vkontakte. Signifiant « en contact », le réseau social russe a été fondé en 2006. Plus souvent surnommé le #Facebook Russe, c’est un jeune surdoué du web en Russie qui en est le créateur, Pavel Dourov.


Grâce à 100 millions d’usagers le réseau dépasse largement, depuis l’ex-URSS, son rivale d’outre-Atlantique.Il s’est vu convoité la 1ère place dans le service de photographie par #Instagram, dont la popularité en Russie s’est rapidement répandue. Notamment en promouvant la mode Selfies. Néanmoins Snapster obtient la 6ème place en #Russie sur les appli Mobiles. En référence à une étude entreprise par TNS (institut de sondage), au début de l’année. Un classement qui place l’appli russe de partage d’images devant #Facebook, avec une 11ème place, lequel en 2012 s'est acquis Instagram pour 715 millions de dollars.


Un service dédié à promouvoir

Andrei Rogozova a précisé que ces le premier service dédié aux mobiles de Vkontakte. Une solution Mobile qui fonctionne sans dépendre du réseau social mais qui cependant est étroitement intégré. D’après ses citation par Vedomosti, un journal local.
Selon lui il se crée un projet global nouveau qui ne se restreint pas à l’unique public du site, avec un chiffre d’affaires de 172 millions de dollars en 2012.


Une stratégie innovante qui prend forme à la suite du départ du dirigeant du groupe, Pavel Dourov. Un départ causé par un conflit important avec les actionnaires principaux du groupe. Buzz, turbulences, saut d’humeur, étaient à l’opposé des intérêts des investisseurs. On lui reprochait entre autre d’avoir propulsé un service de messagerie Mobile sans coordination avec VK. A l’instant où le célèbre réseau social étasunien faisait le rachat démesuré de WhatsApp. Dès lors VK a pris place sous l’autorité de Mail.ru, le groupe russe d’#Internet.