Nouvelle offensive de #Facebook, sur le marché de la vidéo en flux direct, avec la présentation mercredi d'un produit nouveau, réservé aux célébrités. Le groupe américain se positionne en concurrence, face à des applications, pour la diffusion Vidéo en direct sur le web. Des applications accessibles sur smartphone, tel que Periscope, détenu par Twitter, le site de microblogging, ou Meerkat.

Un nouveau rival vis à vis de YouTube, spécialiste du streaming en ligne et filiale Vidéo de Google. Intégré sur l'application "Facebook Mentions", la fonctionnalité inédite de "Live" sera spécialement destinée aux star du monde sportif, du spectacle, de la musique.

Publicité
Publicité

Mais également des célébrités politiques. En référence à une publication du #groupe dans son blog officiel.

Les #vidéos seront diffusées dans le fil d'actualité des abonnés de Facebook qui suivront ces célébrités. Au cours de la diffusion, il pourront également faire en direct des commentaires. Ils pourront partager cette vidéo avec leurs amis. Celle-ci sera disponible sur la page #Facebook de la #star, dès la fin de sa #diffusion.

Un moyen immersif et unique pour rester en contact avec la star que vous choisissez : "#Live", en temps réel, précise Facebook. Le réseau a entre autre laissé filtrer certaines vidéos, en direct, de #célébrités tel que : Dwayne Johnson, Serena Williams, Kaka, Martha Stewart. Cette dernière a bâti un empire en conseillant les américains sur la façon de décorer leur habitat, de préparer des repas, ou de pratiquer le jardinage.

Publicité

La diffusion en direct prend des parts de marché

Selon les analystes, le prochain domaine d'opportunité pour Facebook, après la Pub sur mobiles est la vidéo en #direct. Les #publications de vidéos sur le #Réseau social augmentent fortement. Des films privés d'utilisateurs. Des spots publicitaires, dont le développement est progressif.

Chaque jour +4 milliards de vidéos visionnés sur le réseau, selon son fondateur Mark Zuckerberg. Révélation faite au cours du mois d'avril. Facebook avait déjà testé le moyen de suggérer aux usagers qui avaient fini leur visionnage, d'autres vidéos. Il a mentionné également vouloir procéder à un partage des revenus avec des éditeurs Vidéos, en conservant un pourcentage des recettes #publicitaires, grâce à la diffusion de leurs films. Un procédé identique étant déjà en cours chez YouTube. #Internet #Télévision