Quel rôle ont pu joué des corps célestes dans l'apparition de la vie ? Des impacts de comètes, qui ont heurtés la #Terre, cela fait 4 milliards d'années. Selon des expériences menées par des scientifiques japonais, ces "étoiles filantes" auraient joué un rôle majeur dans la manifestation de la #vie.

La conférence Goldschmidt2015, de géochimie à Prague, a été l'occasion pour ces chercheurs, de présenter mercredi l'avancé de leurs travaux. Un procédé de reproduction de ces impacts en laboratoire. Il ont rassemblé plusieurs composants, d'acides aminés, de glace d'eau et de silicate (gardé à -196° C). Des ingrédients que l'on trouve sur les comètes, tel que l'on démontré les expéditions spatiales récentes.

Publicité
Publicité

A l'aide d'un gaz propulseur, les #scientifiques ont pu simuler la #collision de la Terre avec une comète. Résultat intéressant, la transformation de certains acides aminés, en peptides courts. Ceux-ci sont des molécules complexes, décrites le plus souvent tel que les briques initiales de la vie.

Haruna Sugahara, à  JAMSTEC : agence japonaise de la science et Technologie marine et Terrestre, précisait que ces #expériences démontrent, qu'à l'instant des impacts, le froid a joué un rôle prépondérant pour cette synthèse. L'évolution chimique qui concerne les molécules, dépend d'une étape clé, par la production de #Peptides courts. Le processus dès son déclenchement, demande considérablement moins d'énergie, afin de construire des chaines Peptides plus longues. Une formation qui a lieu dans un environnement terrestre, ou aquatique, énonce le #chercheur.

Publicité

La collision des #comètes a souvent une correlation avec les extinctions de masse sur la planète, ajoute t-il. A l'exemple, il y à 65 millions d'années, de l'extinction des dinosaures. Néanmoins ces #travaux tentent à prouver qu'elles ont participé au processus de #manifestation de la vie terrestre, précise t-il.

Un modèle qui pourrait certainement existé autre part dans le cosmos. Des #planètes tel que Europe ou Encelade, dans le système solaire et les lunes glacées de Jupiter, témoignent vraisemblablement de bombardements identiques, de comètes. L' #avancé des travaux des scientifiques : Haruna Sugahara, Koichi Minura, à l'Université de Nagoya, ne sont pas encore en publication.

Cependant ils posent des bases significatives, pour la recherche originelle des #Molécules complexes dans notre monde. En référence à Mark Burchell, Université du Kent. #Fiction #Japon