Tout d'abord une petite devinette pour nos lecteurs !

D'où vient le nom de  MATRA?

Matra, c'est Mécanique Aviation TRAction ! , société créée en 1941 par Marcel Chassigny qui a fondé en 1937 à l"origine la CAPRA (Compagnie Anonyme de Production et Réalisations Aéronautiques).

Il s'associe à René Bonnet, pilote et constructeur en 1962 et met aussi le pied dans l'#Automobile !

Cette société liée aux activités militaires est désormais dirigée par Jean-Luc Lagardère et inconnue du grand-public, c'est pourquoi, ce dernier decida de se faire connaitre par des véhicules synonymes de technologie, d'avant-garde et d'innovation.

Matra Automobile était née !

Pour cela, Jean-Luc Lagardère décida d'engager Matra dans la compétition automobile au travers de la Formule 1 et des 24 heures du Mans...

Publicité
Publicité

Un pari très ambitieux et rapide !

Il saura trouver les moyens et les hommes pour parvenir à ses ambitions sur-réalistes et son soutien aux pilotes et concepteurs sera sans limite...

Parallèlement JL Lagardère confie à Philippe Guédon la conception des modèles de série qui imagine un concept bouleversant le marché automobile de la seconde moitié du vingtième siècle : Le monospace !

C'est cette saga automobile que nous présente ce musée à Romorantin, fief de feu Matra. Automobile.

Dès l'entrée se tient une exposition temporaire Ferrari, ceci jusqu'au 15 novembre 2015. Cette exposition temporaire nous fait découvrir des Ferrari ayant été employées lors de tournage de films, comme par exemple cette 388 GTS vedette de la série Magnum avec Tom Selleck ou cette 365 Gt conduite par Steve McQueen  dans "Le Mans"

On peut aussi découvrir cette superbe 250 GTO de.1962, en état concours, à coté d'une Vignale modèle unique au monde !

En continuant notre visite, on peut voir toute l'histoire du Renault Espace du premier prototype P18 de 1981 au dernier modèle d'Espace, ainsi que l'Advantime, ce "coupéspace" censé succéder à l'Espace!, Cet Advantime est le dernier véhicule de série fabriqué par Matra Automobile.

Publicité

Nous sommes en juin 2003, lorsque les usines de Romorantin ferment leurs portes suite à l'échec commercial de ce produit.

Remontons dans le temps en revoyant les modèles de série comme la 530, première auto à disposer en grande série d'un moteur central, les Baghera, Murena et Rancho.

Passons à la compétition avec les Formules 1, 2 et 3, ainsi que les autos des 24 heures du Mans et des rallyes automobiles. Toutes ces autos sont dans un état parfait, prêtes à faire rugir leur moteur. Moteurs présentés aussi dans des vitrines :: Impressionnant !

Dans le sous-sol du musée, de nombreux prototypes et d'étude de style nous ont fait découvrir l'audace technologiques des ingénieurs de Matra  Automobile.

Nous retrouverons quelques unes de ces auto à Rétromobile et lors du prochain Tour Auto.

Sincèrement une visite à Romorantin s'impose, en attendant la prochaine exposition temporaire du 23 avril au 20 novembre 2016 sur le thème des autos françaises gagnantes dans les différentes disciplines de la compétition automobile.

Publicité

Profitez de votre venue au Musée Matra pour visiter grâce aux billets couplés le Musée de Sologne situé à 5 minutes à pieds !