De la cybercriminalité dans la boîte aux lettres. C’est le colis qui a été reçu par plusieurs australiens il y a de cela quelques jours. Après les arnaques téléphoniques en vogue ces dernières années, ou encore le le malware dans l'application guide de Pokémon GO ; voici une nouvelle façon de procéder. Des pirates informatiques ont décidé d’attaquer directement en distribuant des clés USB infestées de malwares, de virus et autres dangers pour les ordinateurs des usagers. La police australienne a donc réagi pour prévenir rapidement les habitants de l’#Arnaque.

 

Une arnaque efficace à la clé USB

On peut penser que ces personnes sont imprudentes et crédules mais en fait, c’est une réaction assez commune que de brancher une clé USB que l’on trouve sur un de ses appareils.

Publicité
Publicité

CompTIA avait publié une étude montrant qu’une personne sur 5 qui trouve une clé USB l’insère dans son ordinateur. Une étude beaucoup plus récente prouve que ce pourcentage est aujourd’hui égal à 48 %. En effet, la curiosité peut pousser à l’essayer.

 

Quels sont les dangers du piratage des clés USB ?

La police australienne a précisé que cette arnaque est : « très dangereuse, et occasionne de graves soucis sur les ordinateurs concernés ». Une fois la clé branchée, les victimes ont tendance à fouiller, à ouvrir les fichiers, les documents. Suite à cette action, il est aisé de créer ce que l'on appelle une porte dérobée pour le pirate. Appelée Backdoor en anglais, c'est en fait un moyen pour le hacker, d'avoir accès au logiciel sans que l'utilisateur ne soit mis au courant. Inutile de vous rappeler qu’en plus de vos données personnelles, les hackers peuvent, de cette façon, avoir accès à vos coordonnées bancaires, identifiants de compte paypal, à vos applications bancaires.

Publicité

Ils peuvent aussi accéder au compte lié à votre opérateur téléphonique et plus encore. Ce sont les keyloggers contenus dans les clés qui leur permettent de pirater vos données. Certains virus sont aussi capables de détruire, en quelques minutes, l’appareil sur lequel on a branché la clé.

Il faut espérer que cette bonne idée ne se diffuse pas en France et à travers le monde car la sécurité internet devient de plus en plus importante. #Insolite #cybercriminalité