Tout de suite ou maintenant ? Les deux, avec #Toot Sweet, une appli mobilise qui a séduit des créateurs d’événements, des directrices de salles, des organisateurs de spectacles. C’est pour eux, comme pour leurs clients, un peu l’équivalent des sites et applications de voyages proposant des sièges en toute dernière minute. Les offres de places assorties de réductions peuvent être réalisées presque au dernier moment, mais aussi à l’avance, puis diffusées à l’instant T du jour J. Le public consulte l’appli, les clients règlent en ligne, et se présentent à la caisse ou au guichet pour faire visualiser leur écran de commande. La start-up ne fait pas payer l’inscription mais se rémunère en pourcentage du chiffre d’affaires réalisé.

Publicité
Publicité

Sur iPhone et Androïd

Si Windows ou d’autres systèmes libres ne sont pas encore au programme de développement de la start-up, la localisation de l’appli sous Androïd et iPhone a déjà permis d’engranger, en un an, près de 50 000 utilisateurs parisiens, dont 200 partenaires professionnels aux profils divers. Il s’agit de salles de spectacle, de clubs, de producteurs d’événements, voire de galeries. Le concept sera étendu à d’autres villes, en France ou dans les pays voisins, dès l’an prochain. L’idée est d’improviser une sortie, s'offrir des divertissements variés, gratuits ou non, soit que cela vous prenne seul, soit que vous ayez rejoint des amis et que vous souhaitiez prolonger la soirée, après l’apéro ou un repas, par exemple. La recherche est à la fois thématique et géolocalisée pour voir ce qui se présente à proximité.

Publicité

Un peu comme avec Tinder, mais pour trouver des lieux. D’ailleurs, pourquoi ne pas combiner les deux ?

Soutien d’Orange Fab

Toot Sweet a figuré parmi les 175 jeunes pousses ayant postulé pour l’Orange Fab, soit le réseau international d’accélérateurs de l’opérateur téléphonique et fournisseur d’accès Internet Orange. L’opération, qui sélectionne dix finalistes, a déjà profité à 180 jeunes entreprises réparties dans le monde entier. L’Orange Fab donne un coup de pouce important dans les trois premiers mois, puis appuie le développement, parfois à l’international, de l’entreprise. Des spectacles, fondement du concept de départ, les fondateurs ont commencé par empiéter un peu sur la concurrence : ainsi, sur la page Facebook de Toot Sweet est apparu récemment un restaurant en « sweet spot du jour » (Mamma Primi, aux Batignolles, pour ne pas le nommer). La Fourchette (voir aussi l’opération Tous au restaurant) risquerait-elle d’en prendre ombrage ? Il y en a pour tous les goûts (par exemple, sur la Péniche Concorde Atlantique, des séances de chouchoutage et mise en beauté pour ces demoiselles et dames, avec quatre euros de réduction pour manucure, tatouage éphémère, « bar à tresses », &c.).

Publicité

Pour un spectacle d’humoriste, la réduction peut atteindre 50 %. On vous signale, parfois sans réduction, un rooftop (restaurant en toit-terrasse d’un immeuble, pas forcément facile à repérer). On n’en est certes pas à vous indiquer un pianiste vraiment exceptionnel dans une gare parisienne, mais cela pourrait venir. Toot Sweet a été sélectionnée parmi les 10 applis indispensables du blogue-notes du fabricant LG.

Fidélisation

Toot Sweet sait aussi favoriser la fidélisation en signalant des événements gratuits ou ne lui rapportant rien. C’est par exemple les meilleurs concerts de la Fête de la Musique, l’inauguration d’un nouveau magasin offrant des échantillons, ou des ouvertures éphémères (par ex., en juin dernier, c’était un bistrot éphémère d’Ikea proposant un menu complet pour 10 euros). On doute (vraiment très) fort que George Clooney débarque incognito à l’improviste au magasin Nespresso de l’Opéra, mais si cela se trouve, Toot Sweet saura vous en prévenir… Pour les apparitions du fantôme du Palais Garnier, là, c’est moins sûr. #application #Smartphone