Ce mardi se tenait à Guadalaraja, au Mexique, le 67ème Congrès International d’Astronautique. L’occasion pour #Elon Musk de détailler ses plans pour la conquête de Mars… dès 2018.

Elon Musk : objectif Mars

Pour beaucoup, Elon Musk est une espèce de Tony Stark version réel. Depuis 2002, son entreprise #Space X ne cesse d’innover dans l’astronautique . Elle est notamment à l’origine de l’Hyperloop, considéré comme le train du futur, mais aussi de la première fusée réutilisable, la Falcon 9. Depuis 2011, on sait aussi qu’Elon Musk ambitionne de poser le pied sur Mars.

Ce mardi, à l’occasion du 67ème Congrès International d’Astronautique, au Mexique, Elon Musk a dévoilé les premiers détails d’un projet ambitieux : la colonisation de Mars.

Publicité
Publicité

Les premiers vaisseaux tests devraient décoller vers 2018, pour des voyages habités prévus pour 2024 seulement. D’ici 2060, Space X prévoit même l’installation d’une base permanente sur la planète rouge qui devrait compter pas moins d’un million de personnes.

Sans grande surprise, un tel projet requiert des sommes astronomiques (c’est le cas de dire) d’argent. Un seul voyage coûterait environ dix milliards de dollars par personne à l’heure actuelle. Space X projette à long terme de baisser le prix à 100.000 dollars par personne. Bien sûr, il s’agit uniquement d’un ticket aller.

« Le retour n’est pas inclus dans le prix », confirme Elon Musk durant le Congrès. « Mais il y aura de nombreuses choses à faire sur place. » Le milliardaire va jusqu’à prévenir  les premiers voyageurs de « se préparer à mourir », ce qui ne fait pas de mal après l’explosion récente d’une de ses fusées sur la rampe de lancement.

Publicité

 

Un vaisseau interplanétaire signé Space X

Elon Musk est loin d’être novice en construction de fusées, mais on ne voyage pas entre les planètes de la même manière que l’on va sur la Lune. Pour emmener des passagers dans un vol aussi long et périlleux que celui vers Mars, Space X a du inventer un tout nouveau type de véhicule.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que la fusée martienne prévue par Space X est massive. Avec ses 42 moteurs, ses 50 mètres de long et ses 17 mètres de diamètre, le véhicule est encore plus gros que la Saturn V (déjà réputée pour être conséquente). La capsule elle-même pourra emporter une centaine de personnes et disposera d’un restaurant, de divertissements et de jeux adaptés à l’apesanteur, afin que le voyage, long de plusieurs mois, soit un minimum « fun et excitant » selon Elon Musk.

Ladite capsule sera lancée dans l’#Espace à l’aide d’un propulseur réutilisable. Une fois la capsule libérée dans l’espace, où elle pourra faire le plein de fuel, le propulseur pourra retrouver le chemin de la base de lancement et atterrir sans encombre, prêt pour un nouveau départ.

Publicité

Un système calqué sur celui de la fusée Falcon 9, qui avait déjà fait parler d’elle il y a quelques mois.

À savoir enfin qu’Elon Musk ne compte pas s’arrêter à l’exploration de Mars, puisqu’il parle aussi de voyager dans tout le système solaire. Affaire à suivre.