Alors que différentes sociétés veulent coloniser la planète Mars, d'autres planchent sur la colonisation de l'astre lunaire sauf que, d'après une récente étude, c'est une entreprise qui pourrait être se révéler bien plus dangereuse que prévu selon certains experts. Pourquoi ? La réponse est dans l'article.

La Lune : une colonie bien trop dangereuse

Quand on voit tout ce qui est mis en oeuvre par la #NASA ou Space X pour coloniser la planète Mars, on oublie qu'à une époque, tout le monde voulait coloniser notre satellite naturel, à savoir, la #LUNE. Le problème c'est qu'une récente étude, menée par des chercheurs de l'université de Cornell et de l'Université d'Etat d'Arizona et publiée dans la revue Nature, a quelque peu détruit les espoirs des derniers défenseurs de cette colonisation lunaire.

Publicité
Publicité

Suite à une analyse des images prises par la sonde LRO (Lunar Reconnaissance Orbiter), lancée en 2009 par la NASA, celle-ci a montré que notre astre lunaire était bombardé par de nombreux débris qui la percutent avec une vitesse 100 fois plus importante que celle imaginée par les modèles et renouvelant intégralement la face de la Lune tous les 81 000 ans. Durant les sept années d'observation de LRO, ce sont pas moins d'un million de clichés qui ont été pris et qui ont permis aux chercheurs de comparer plus de 14 000 images de la surface lunaire avant et après. Les scientifiques ont aussi pu voir 222 nouveaux cratères d'un diamètre oscillant entre 2 et 43 mètres se répartissant aléatoirement sur la Lune et plus de 47 000 tâches provenant de l'éclat des météorites. Suite à cette observation, Stéphanie Werner, paléontologue à l'université d'Oslo, a expliqué que les impacts représentaient un danger pour les habitations lunaires si on venait à coloniser la Lune mais aussi qu'une base lunaire a peu de chances d'être atteinte par une météorite sauf que les éclats étaient un danger potentiel. 

La Lune, une destination à écarter ?

Quand on voit tous les dangers auxquels est exposée la Lune, il y a fort à parier que le projet de colonisation lunaire soit écarté par bon nombre d'entreprises qui n'étaient pas entièrement dévouées au projet.

Publicité

Ces révélations ont dû mettre du plomb dans l'aile à ses fervents défenseurs. Je pense donc que la colonisation lunaire présente des problèmes qui semblent plus difficiles à résoudre puisque nous n'avons aucune technologie qui pourrait empêcher des débris spatiaux de frapper la Lune ou bien permettant de les dériver car cela coûterait bien trop cher, en ajoutant qu'il faudrait mener une observation continue pour ne rater aucune météorite. Donc, d'après mon estimation personnelle, la planète Mars a l'air moins compliquée à coloniser grâce aux technologies qui sont en train d'être développées. Elle a également moins de problèmes avec les météorites. En prenant donc simplement ces deux paramètres en compte, on comprend un peu mieux pourquoi la planète rouge est aussi convoitée malgré sa distance plus éloignée que celle que nous avons avec la Lune. Bien qu'à en croire certaines théories du complot, nous aurions déjà des bases lunaires installées sur notre satellite, sans compter que des astronautes seraient déjà en train de vivre sur la planète Mars.  #Espace