Dans trois jours, la première phase critique de la mission #ExoMars va débuter avec l'atterrissage #Schiaparelli. Que va permettre d'étudier cette fameuse mission ? Quelle va en être la suite ? Les réponses sont dans cet article sur la planète la plus convoitée du moment, Mars. Il faut d'abord préciser que le programme ExoMars est l'initiative de l'Agence Spatiale européenne (ESA) avec la participation de l'agence spatiale russe Roscosmos. Il a démarré avec le lancement de l'orbiteur ExoMars Trace Gas Orbiter (TGO) et de l'atterrisseur Schiaparelli, lancés le 14 mars 2016, et dont l'objectif est d'étudier l'atmosphère de Mars pour déterminer l'origine du méthane retrouvé, à l'origine de trace sur la planète.

Publicité
Publicité

La seconde partie consistera à faire atterrir un rover sur la planète rouge afin de permettre à l'ESA de développer un atterrisseur ainsi qu'un rover martien et de s'entraîner sur les techniques d'aérofreinage et d'atterrissage. Aujourd'hui, nous avons donc appris que Schiaparelli était à trois jours d'atterrir puisqu'il a entamé, hier, sa descente en chute libre. Pour le moment, les scientifiques annoncent que l'opération se déroule comme prévu. Après tout, l'Europe joue gros en réalisant cette mission puisqu'elle veut prouver qu'elle a les capacités techniques et les moyens de faire atterrir un engin fonctionnel sur le sol martien

ExoMars : l'avant et l'après Schiaparelli

Vu l'enjeu de Schiaparelli pour l'Europe, il faut préciser que celle-ci n'en est pas son premier essai car, en 2003, la sonde européenne Mars Express avait largué Beagle 2 (un mini-atterrisseur) qui n'avait plus donné de signe de vie par la suite.

Publicité

Ce n'est qu'en 2015, grâce à l'image d'une sonde américaine, que nous avons appris que Beagle 2 n'était pas parvenu à déplier correctement ses panneaux solaires et était donc resté bloqué. Suite à cette mission, il est prévu pour l'ESA d'envoyer un rover afin de forer la planète Mars en 2020. Espèrons que nos scientifiques en seront capables et montreront que nous avons notre place dans le domaine aérospatial.  #Espace