Quand on pense aux navigateurs #Web, le plus souvent, on cite directement Google Chrome puis, #Mozilla Firefox qui est vraiment intuitif, génial à utiliser et qui, au moins, ne pompent pas vos données personnelles pour les revendre. C'est David Bryant, chef de la plate-forme "ingénierie" de Mozilla éditant Firefox, qui a eu la tâche d'annoncer l'arrivée du nouveau moteur de rendu qui remplacera Gecko et qui a été baptisé #Projet Quantum. Celui-ci va permettre de booster les performances du navigateur web en utilisant les capacités des derniers matériels tout en prenant en compte également les dernières évolutions du web. Il offrira aussi un parallélisme des tâches qui a été rendu possible grâce aux cartes graphiques et processeurs de dernière génération.

Publicité
Publicité

Cela permettra à la plate-forme d'optimiser l'internet mobile avec les ordinateurs portables ou tablettes qui sont équipés, désormais, de processeurs bien plus sophistiqués qui donnent la possibilité de réaliser des calculs plus poussées sur plusieurs coeurs par rapport à d'autres navigateurs qui n'utilisent encore qu'un seul coeur du processeur pour cette opération. C'est l'explication que le responsable a donné dans un billet de blog. Si tout se passe bien, cette nouvelle version devrait arriver sur Windows, Mac, Linux et plate-formes mobiles d'ici l'année prochaine. On voit donc que, par cette initiative, Mozilla a vraiment envie de faire évoluer Firefox pour l'implanter un peu plus et offrir une navigation optimisée, beaucoup plus fluide et ergonomique aux utilisateurs. Si le projet continue ainsi, il est bien parti pour rattraper son concurrent direct Google Chrome.

Publicité

Déroulement du développement de Quantum sur Firefox

Pour réaliser cette prouesse, Mozilla a décidé de s'appuyer sur son moteur expérimental Servo sur lequel la plate-forme travaille depuis de nombreuses années. Sans compter que pour mener le projet à bien, les équipes travaillent d'arrache-pied sur le multi-processus pour empêcher les fuites de mémoire. L'ingénieur David Bryant en profite pour présenter les différences que va offrir le projet, à savoir que les pages se chargeront plus vite, leurs défilements sera bien plus fluide, les applications interactives et animations donneront une réponse instantanée. Je suis vraiment impatient de découvrir cette nouvelle version afin d'en profiter pleinement et de voir les changements que cela va apporter à mon utilisation du web.