Dans un précédent article, on avait parlé du piratage de masse de Yahoo (soit 500 millions de comptes d'utilisateurs) et les possibles retombées qu'il pourrait avoir sur son #Rachat par #Verizon. Il semblerait que de nombreux experts aient vu juste puisque le futur acquéreur de Yahoo! voudrait une réduction d'un milliard de dollars pour le finaliser. Tout d'abord, on avait parlé du fameux piratage de masse qu'avait subi Yahoo! mentionnant plus de 500 millions de comptes d'utilisateurs touchés mais peu de temps après cette révélation, nous avons aussi appris que l'entreprise avait espionné les mails de ses clients sans la moindre vergogne grâce à un logiciel qu'elle avait créé en 2015 pour le compte du Federal Bureau of Investigation (FBI) et celui de la National Security Agency (NSA).

Publicité
Publicité

Cette seconde annonce a énervé plus d'un utilisateur, sans compter que l'espionnage est une violation du 4ème amendement aux Etats-Unis, ce qui risque aussi de provoquer le lancement d'un grand nombre d'actions judiciaires envers la société. Cela pousse donc Verizon à évaluer les pertes qu'il risque d'essuyer en finalisant le rachat et de demander une réduction d'1 milliard de dollars US, ce qui ferait passer le prix de vente de Yahoo! à 4,8 milliards de dollars face aux 6 ou 8 milliards préconisés au début des négociations. Cette décision fait hurler les actionnaires et Marissa Mayer estime qu'il n'y a aucune base légale pouvant justifier un changement dans les termes de la négociation. Mais si il y a refus, Verizon a indiqué ne pas vouloir poursuivre ce possible rachat.

Yahoo! : Une proposition qui ne peut pas être refusée

Si on suit le raisonnement de Verizon vis-à-vis de Yahoo!, on nous explique que tous les scandales dévoilés ont eu un impact sur l'opinion publique qui se méfie déjà de Yahoo!.

Publicité

Mais ceci va également entraîner un grand nombre de procès de la part des utilisateurs, une fuite importante de ces derniers ainsi qu'une perte de confiance qui va avoir pour conséquence d'égratigner l'image de marque de l'entreprise. Si on ajoute aussi que Yahoo! a déjà des difficultés, il est tout à fait normal pour Verizon d'assurer ses arrières pour faire face à d'autres révélations qui pourraient encore lui faire du tort. La société a donc précisé que si Yahoo! refusait cette concession alors il est probable que le groupe quitte les négociations, ce qui serait un coup dur pour Yahoo!. #Yahoo!