En ce moment, on ne cesse d'entendre parler du réseau social Facebook qui se lance dans de multiples projets car, après sa messagerie professionnelle WorkPlace, il décide de se lancer dans le téléchargement de jeux PC avec sa nouvelle plate-forme.

Au mois de mai dernier, le réseau social avait lancé une version bêta de sa nouvelle plate-forme baptisée #Facebook Games Arcade à l'époque. Après son changement de nom pour Gameroom, cette dernière permet aux développeurs, grâce à son partenariat avec le moteur graphique Unity et à la création d'un outil de celui-ci, d'exporter plus facilement leurs créations issues d'Unity 5.4 vers cette nouvelle création de Mark Zuckerberg.

Publicité
Publicité

En ce début de mois de novembre, #Facebook Gameroom est officiellement lancée sur Windows 7, 8 et 10 et propose des social ou casual games (dont la taille varie de 200 à 500 Mo et étant, en grande partie, disponibles sur iOS et Android) pour les joueurs occasionnels. Sur le blog du réseau social, on apprend que ce dernier venu sera absent de tout autre système d'exploitation, ce qui en fait une exclusivité pour PC. Devant toutes ces informations, on voit que l'application n'a pas été pensée pour être le prochain concurrent de la célèbre plate-forme Steam de Valve. Et cela m'étonnerait que cette chose arrive d'ici peu. Par contre, cela risque de faire du tort à certains sites proposant énormément de petits jeux en ligne comme le très célèbre Zebest-3000 qui a bercé des sessions de salles informatiques chez bon nombre de collégiens, lycéens ou étudiants quand ils s'ennuyaient ou voulaient un petit jeu sympa à faire entre amis.

Publicité

On verra si la plate-forme Gameroom rencontrera le succès escompté auprès des développeurs et des joueurs.

Mark Zuckerberg veut se diversifier avec Facebook Gameroom

Alors que Facebook figure toujours comme le réseau social numéro 1 au monde, la société qui possède aussi Instagram, Oculus VR et bon nombre d'autres entreprises, et on voit clairement que l'entreprise a réellement envie de se diversifier dans des domaines complètement différents en rachetant ou en décidant de s'implanter sur les marchés par leurs propres moyens. On verra bien si cette stratégie est réellement payante pour Facebook ou si tôt ou tard, cela finira par se retourner contre lui au point de faire perdre une très quantité d'argent.  #Jeux vidéo