La livraison par #drone vient de franchir une nouvelle étape avec les projets de deux entreprises. Tout d’abord Prime Air, le projet de livraison du géant de l’e-commerce Amazon qui a été conçu pour livrer les clients particuliers ou les entreprises en toute sécurité et dans un délai express de 30 minutes. Début décembre #Amazon, a ainsi procédé à la livraison par un de ses drones d’un colis à un particulier en Grande-Bretagne.

Publicité

Une vidéo permet de voir la livraison :

Publicité

Et le géant de la vente en ligne ambitionne de généraliser ce mode de livraison pour en faire un mode de transport aussi banal que les camions de marchandises. Prime Air devrait être rapidement étendu à d’autres pays si les essais complémentaires sont concluants et sous réserve de la règlementation locale spécifique à chaque pays.

La Poste quant à elle, réalise une première mondiale via une de ses filiales

Pendant ce temps, dans l’hexagone, la Poste vient de mettre en place une ligne de livraison destinée aux professionnels, car elle vient justement d’obtenir un agrément des autorités. En lançant une ligne régulière de distribution de colis livrés par des drones, la Poste prend une longueur d’avance. Ce type de livraison a déjà fait l’objet d’essais aux Etats-Unis ou en Grande-Bretagne, c’est la première fois précise la Poste qu’est créée une ligne commerciale régulière.

Publicité

Pour cela, la Poste a obtenu l’autorisation de la direction générale de l'aviation civile (DGAC) pour ses livraisons par drone une fois par semaine. Elles s’effectueront sur un couloir aérien long de 15 kilomètres et situé dans le département du Var (sud-Est de la #France) et permettra d’assurer la livraison hebdomadaire auprès d'une pépinière d'entreprises comptant une douzaine de start-ups. Le drone sera piloté par un opérateur agréé. Avec ce succès, elle compte prendre ainsi une bonne longueur d’avance sur sa concurrence. Elle compte tirer tous les bénéfices de la pole position qu’elle vient d’obtenir via sa filiale, DPD group. Objectif : répondre aux enjeux territoriaux,

La Poste souhaite ainsi régler le problème de la livraison dite « du dernier kilomètre » lorsqu’il est nécessaire de livrer dans des zones difficiles d'accès tel que la montagne, les iles ou les zones rurales. Toutefois, la livraison par drone aura ses limites notamment les zones urbaines denses dont le survol n’est pas autorisé par la législation française même pour la Poste .