L'idée de l’Hyperloop a fait surface en 2013 via Elon Musk, considéré comme un mode de transport nouveau avec le train, l'avion, la voiture et le bateau. L’#hyperloop fonctionne sur le principe de la propulsion à très grande vitesse de navettes de transport glissants sur des coussins d'air pressurisés et dans un tube à basse pression. Le tube peut être aérien ou souterrain et ne consomme que très peu d'énergie. Il est en cours d’étude et de développement par plusieurs entreprises dont la société Hyperloop One, une société basée en Californie. Un premier essai de l’hyperloop a eu lieu récemment dans le Nevada et selon un des responsables de cette entreprise américaine, la première ligne pourrait être opérationnelle vers 2020-2021.

Publicité
Publicité

En attendant, Dubaï vient de se positionner pour être la première à recevoir une ligne d’hyperloop dans le monde. Un gros investissement pour un projet qui vise à relier un réseau hyperloop de passagers et de fret à Dubaï entre direction d’Abu Dhabi ou d'autres Emirats du Golfe. Cela pourrait se traduire par un temps de voyage entre Dubaï à Abu Dhabi de 12 minutes seulement. Deux villes distantes de 150 kilomètres pour un trajet actuel de près de deux heures en voiture. Le but est ensuite de relier les Emirats Arabes Unis à ses autres voisins du Golfe et de mettre la capitale saoudienne Riyad à moins de 50 minutes de trajet contre deux heures de trajet actuellement.

Et c’est du haut de la tour «Burj Khalifa», le plus grand bâtiment du monde et avec une vue panoramique inouïe que cette ville-Etat a conclu un accord afin de se diriger à toute allure vers le futur.

Publicité

Ce qui a été conclu est un engagement pour amener le système Hyperloop One à Dubaï en priorité. Ce projet place la ville en pôle position pour ce type de transport et la classe parmi l’une des plus avancées au monde. Dubaï, en tant que plate-forme commerciale et touristique de premier plan a accueilli plus de 14 millions de visiteurs en 2015. Elle est à la pointe dans de nombreux domaines. Révolutionnaire, l’Hyperloop propulsera à des voyageurs ou des marchandises dans des capsules circulant à très grande vitesse. Déjà durant l’été, Hyperloop One avait obtenu financement de 50 millions de dollars de la part des autorités portuaires de Dubaï pour un projet de capsules "cargo" destinés à transporter des conteneurs à la vitesse du son entre Jebel Ali et un nouvel entrepôt situé à Dubaï qui sont distants de 2117 kilomètres, #ElonMusk #dubai

D’autres villes dans le monde attendent leur hyperloop

  • Hyperloop One a également pris un accord pour la ville de Los Angeles,
  • En Australie, une entreprise locale travaille sur un projet hyperloop, le projet « VicHyper » qui est destiné à relier Melbourne et Sydney via un système de navette en 50 minutes.
  • Un autre projet se situe sur la Slovaquie où la compagnie Hyperloop Transportation Technologies, Inc. (HTT) a conclu un accord avec le gouvernement slovaque pour le premier Hyperloop en Europe. D’abord prévu pour désenclaver certaines régions, il placerait la capitale Bratislava à 25 minutes de la ville de Kosice au Sud-Est contre près de 5 heures actuellement. Ensuite et en cas de succès, le développement d’autres lignes Hyperloop est envisagé vers les capitales des pays voisins telles que la Hongrie ou l’Autriche qui seraient à 10 minutes seulement...