#Uber a déjà entrepris des investissements importants pour son projet de véhicules autonomes. Dans le courant de l’été 2016, elle avait déjà racheté Otto, une start-up spécialiste de la livraison en camion sans chauffeur. Otto avait effectué en octobre un trajet de près de 200 kilomètres afin de livrer de la bière sur un Etat américain. Courant décembre 2016, c’est au tour des voitures sans chauffeurs d’être testées sur la ville de San Francisco. A titre complémentaire, l’entreprise de VTC a également racheté le service cartographie du moteur de recherche Bing. Pour donner une nouvelle impulsion à ses différents pôles d’activités, elle vient tout juste de racheter «Geometric #intelligence », une firme new-yorkaise spécialiste dans ce domaine et composée des meilleurs experts.

Publicité
Publicité

Avec ce nouvel investissement stratégique, elle renforce ses capacités de recherche et se dote d’une nouvelle division spécialisée dans l'intelligence artificielle. En investissant dans l’intelligence artificielle, Uber recherche surtout la possibilité de définir le prix des courses, en particulier sur ses services dérivés comme UberPOOL ou UberEATS (une structure spécialisée dans la livraison de repas à domicile). Avec le rachat de cette entreprise de pointe, elle permet création d’Uber Labs qui sera consacrée aux technologies de "Machine Learning". Cette nouvelle division devrait être bien occupée puisque dans un article du 5 décembre 2016 posté par Jeff Holden sur le blog d’Uber, il est précisé que les travaux porteront sur une définition du meilleur itinéraire, sur le processus de commande, la réservation de voiture ou les commandes de repas sur UberEATS.

Publicité

Le but est d’optimiser la mise en contact entre le chauffeur –du moins tant qu’Uber en aura besoin- et le client et de rendre les courses plus conviviales.Il s’agit aussi d’optimiser toute la chaine de service et de créer une meilleur synergie entre les différents concepts Uber, de former des machines auto-dirigées pour évoluer en toute sécurité, que ce soit pour une voiture ou un transport de marchandises ou encore un avion à travers l'espace aérien. Tout ceci sans oublier le développement de ses voitures autonomes dont les essais sont en cours.

Peu de choses filtrent actuellement sur Uber Labs

Cette nouvelle structure, sera basée à San Francisco et composée de l'équipe de l’ancienne start up new-yorkaise, laquelle sera dirigée par le fondateur de Geometric, Gary Marcus, un expert en intelligence artificielle et auteur de plusieurs ouvrages sur le sujet. Le montant du rachat par Uber est toutefois resté secret et les activités de recherche de l’ancienne entreprise restent floues. Elles n’ont fait l’objet d’aucune publicité ou de commercialisation effective de produits ou de services.

Publicité

Elle travaillerait néanmoins au développement d’une technologie spécifique qui se démarque du Deep Learning et concernerait plus précisément sur la "déduction" directe des machines sans privilégier le réseau artificiel neuronal, ce qui est la technique jusqu’alors privilégiée. #Etats-Unis