En 2014, #Facebook investit massivement dans la #Réalité virtuelle. Après avoir acquis la société Oculus VR pour plus de 2 milliards de dollars, un studio est créé pour mettre du contenu à sa disposition. Désormais officialisé par la fermeture de Oculus Studio Story, Facebook se retire de la création en interne de contenu pour la réalité virtuelle, sans se désengager toutefois de cette technologie. En parallèle, l’entreprise de Marc Zuckerberg se lancerait dans la production de #séries maisons avec un format quotidien (5-10 minutes) et un format hebdomadaire voir mensuel (similaire aux séries classiques). C'est ce que révèle Business Insider dans un article récent.

Publicité
Publicité

Facebook TV pourrait être lancé dès juin 2017 avec 24 programmes accessibles à tous et gratuits. Plusieurs personnalités seraient actuellement approchées pour égaler en termes de succès les séries déjà disponibles sur Amazon Video, Google ou encore Netflix avec sa très populaire House of cards.

Un tournant pour Facebook ?

Jusqu’à présent les 2 milliards d’utilisateurs quotidiens de la plateforme créaient et diffusaient son contenu. Avec ce nouveau positionnement, particuliers et professionnels pourraient perdre en visibilité. En effet, l'objectif de Facebook semble être le placement d'espaces publicitaires de la façon la plus invisible possible. Proposer cette formule à ses utilisateurs lui permettrait donc de faire d'une pierre deux coups : continuer sa pénétration du marché publicitaire télévisuel (quelques milliards de dollars par an) et attirer puis fidéliser des utilisateurs, notamment les plus jeunes, tentés par d'autres plateformes.

Publicité

Cette offensive commerciale remettrait sans doute en cause la nature même de Facebook. Ce libre espace d'expression (humeurs, idées, opinions politiques, sentiments...) et de partage de médias (images, photos, vidéos...) pourrait voir son contenu produit essentiellement par des professionnels, loin de l'essence originelle de ses débuts. Plusieurs questions apparaissent donc au regard de cette nouvelle orientation : Les utilisateurs resteront-ils fidèles à long terme au premier réseau social ? Qui est responsable des publications faites sur Facebook ? Qu'est est le statut juridique optimal pour couvrir toutes les activités de l'entreprise (Facebook, Instagram, WhatsApp et sociétés productrices de contenus Web) ?