Publicité
Publicité

L'IA est un ‘’risque existentiel fondamental pour la civilisation humaine’ et les créateurs doivent ralentir la cadence, au risque de s’exposer au pire… Ces propos, tenus à la National Governors Association Summer Meeting à Rhode Island, ne viennent pas d’un quidam en mal de publicité, mais d’Elon Musk. Soit, pour rappel, le patron de #Tesla et de SpaceX… L’entrepreneur, qui est bien placé pour parler de ce sujet sensible, précise qu’il ne faut pas attendre que le pire arrive. Au point d'appeler à une régulation de l’#Intelligence artificielle. Il s’agit, toujours selon lui, du problème le plus effrayant auquel nous serons très bientôt confrontés.

Le sud-africain de 46 ans aimerait également que les compagnies fassent attention de ne pas construire, de façon non-intentionnelle, ‘’quelque chose de dangereux’’.

Publicité

L’entretien qu’il a accordé le week-end passé lui a permis d’étayer ses propos. "Je suis exposé à cette #technologie de pointe et je pense que les gens devraient être vraiment préoccupés", a-t-il ainsi déclaré. "Je continue à alerter la population. Mais si les gens voient des robots qui descendent dans la rue et tuent des êtres humains, ils ne sauront pas comment réagir parce que cela semblera si irréel.’’

Cet homme d’affaire auréolé de succès affirme de même que le temps est venu d’être proactif plutôt que réactif concernant ce sujet. "Normalement, les règlements sont instaurés parce que tout un tas de choses mauvaises se produisent, il y a un tollé public, puis, après de nombreuses années, une agence de réglementation est mise en place pour réglementer l’industrie. Il y a une foule d'opposition de la part des entreprises à qui cela ne plait pas. Cela prend une éternité.’’ Le risque est donc très grand, selon Musk.

Publicité

De plus, le niveau de dangerosité se révèle plus important qu'avec les accidents de voiture, les accidents d'avion, les médicaments défectueux. Car la société dans son ensemble est maintenant sujette à risque, et non pas un seul individu...

Vers un contrôle de l'intelligence artificielle ?

Elon Musk pense donc que la réglementation de l’intelligence artificielle va mettre beaucoup de temps. En outre, toute entreprise travaillant sur l'IA sera ‘’écrasée’’ par les compagnies concurrentes si elles ne travaillent pas le plus rapidement possible. Son constat concernant le futur du marché de l’emploi n’est pas non plus des plus rassurant : ‘’Il y aura certainement beaucoup de soucis dans les milieux professionnels car les robots pourront tout faire mieux que nous. Et je m’inclus dans le tas.’’

De plus en plus de spécialistes s’inquiètent de ce phénomène dont, par exemple, Stephen Hawking. Ce dernier a même été jusqu’à proposer la création d’un ‘gouvernement mondial’ pour contrôler les robots ! Ray Kurzweil, directeur de l'ingénierie de Google, estime de son côté que les ordinateurs auront une ’intelligence de niveau humain’’ d'ici 2029.