Le débat est connu et fait rage dans la communauté scientifique. Comment les voitures autonomes réagiront si des piétons passent soudainement devant ces dernières? Deux options étaient envisagées. Dans le premier cas, la voiture autonome poursuit son trajet et percute les passants mais protège ses passagers. Le second cas de figure vise à sacrifier les passagers pour protéger les passants. Face à ce dilemme posé par Jean-François Bonnefon dans un article paru dans la revue Science, qui se résume à un vrai choix moral qui attend ces #voitures autonomes, Waymo pourrait apporter une solution.

Voitures autonomes: différentes pistes pour protéger les piétons

Dans tous les accidents avec une voiture, c’est la force de l’impact entre la voiture et une personne qui est projetée sur le sol qui provoque les blessures qui peuvent êtres graves.

Publicité
Publicité

L’entreprise réfléchit à une solution où la voiture pourrait impacter une personne avec la force la plus faible possible.

Ainsi, suivant les dernières recherches réalisées, publiées par Silicon Beat, des câbles sont intégrés dans les voitures autonomes que développe Waymo. Ces câbles retiennent les différentes pièces qui composent les voitures comme le pare-choc, les panneaux latéraux ou le capot. Si les capteurs détectent une collision imminente, la voiture peut réagir en sectionnant les éléments qui retiennent ces pièces, en fonction des paramètres enregistrés comme la direction empruntée, la vitesse. L’objectif étant de faire en sorte que les impacts soient les moins dangereux pour les personnes qui sont percutés. Cependant, cette étude ne dit pas ce qu’il adviendrait des passagers concernés...

Publicité

D’autres pistes ont été explorées. Une idée a été présentée il y a un an, et elle consiste à munir les voitures autonomes d’une bande adhésive sur laquelle les personnes percutée seraient collées au lieu d’êtres projetées à plusieurs mètres.

Un public à apprivoiser

Ce débat autour des voitures autonomes peut effrayer certains des investisseurs qui pourraient être intéressés. Cependant, il faut rassurer le public. Les situations dangereuses seront d'ailleurs très rares. Il est important que ces situations soient débattues afin de ne pas laisser le champ des solutions aux seuls créateurs. Les responsables politiques doivent éviter d'imposer des mesures qui pourraient être un contresens par rapport au développement de ces voitures, qui seront toujours plus sûres que les voitures classiques rapporte Jean-Fraçois Bonnefon. #technologie #Uber