Publicité
Publicité

#Dragon Ball Super 103, c'est un mélange de ce que DBS fait de mieux et de pire. C'est au final un épisode très satisfaisant et comme on en aimerait plus, mais un peu à l'image de l'épisode 101 présentant la nouvelle transformation de Kale [VIDEO], l'ensemble est très maladroit.

Les scènes du début de l'épisode sont bien sympas. Le parallèle entre les héroïnes de l'univers 2 considérant l'univers 7 comme le mal incarné, à l'image de leurs compatriotes Pride Troopers de l'univers 11, est bien pensé. La réponse de C-17 aussi d'ailleurs, puisqu'elle permet de montrer le personnage sous un jour nouveau un peu plus affirmé. Le problème est juste que la réplique avait déjà était donné quasiment au mot près de Gokû à Toppo seulement quelques épisodes auparavant. Gokû cale également un "Ton style de combat était intéressant à étudier" comme le cyborg l'épisode d'avant.

Publicité

On sent bien que la série essaie de créer un parallèle entre Gokû et C-17 qui se ressemblent et sont pourtant si différents, mais c'est assez maladroit, le faisant presque passer pour de la répétition. A coté de ça les scènes de combat de cette partie sont bien punchy et dynamiques pour un ensemble tout de même satisfaisant, avec même un semblant d'entraide dans cette bataille royale qui en manque cruellement.

Mais le centre de cet épisode c'est surtout Gohan, dont le traitement en décevra très peu je pense, puisque ce dernier agit conformément à ce qu'on peut attendre de lui. Voir Piccolo et Goku observer le Saiyan est une belle scène surtout que Gohan utilise sa tête pour sortir Botamo et donne l'impression d'apprendre de ses erreurs en ne baissant plus sa garde à la fin du combat. La scène bien qu'un peu ridicule rend bien puisqu'on sent tout de même la vraie panique de Winnie l'ourson. L'énorme problème reste la méthode utilisée qui dans la forme ne paraît ni intelligente, ni classe en plus d'être peu crédible puisque Botamo est censé transférer l'impact des coups dans une autre dimension.

Publicité

On a tout de même ce sentiment qu'il pourrait faire quelque chose facilement tout le long de la scène honnêtement.

Le traitement du combat Gohan contre Obni est mieux géré en proposant un personnage représentant l'espoir d'un univers entier. Obni semble presque être le héros et Gohan le puissant adversaire qu'il a reconnu. Ce combat alterne des plans fixes immondes et des scènes d'animations très sympas de Naoki Tate notamment. On découvre également un nouvel ost plutôt épique, même si le placement général des musiques reste désastreux sur l'épisode. Là où la Toei a assuré, c'est en présentant un Gohan fort mais humain. Il ne pleurniche pas comme beaucoup l'attendait, au contraire le fils de Gokû accepte la dure réalité et continue d'avancer.

DBS 103 : La suppression de l'univers 10, Bye Gowasu

La disparition de l'univers 10 fait un petit pincement au coeur entre Gowasu qu'on avait appris à apprécier, le fier Obni et son pendentif ou même Cus l'ange de l'U10 qui semble moins contente que Mojito de perdre son univers. Encore une fois, la réaction de Gohan est adaptée et nous incite à aller de l'avant et de passer à autre chose, malgré la perte d'un grand Godtuber.

Publicité

Pour résumer : Un épisode mitigé avec de bonnes idées dont la plupart mal exploitées mais qui peut au moins se targuer de proposer de nombreuses scènes de combats très agréables à l'oeil, malgré un graphisme en dent de scie.

N'hésitez pas à donner votre avis sur l'épisode sur Facebook @DB.Team.FR ou Twitter @DBSBlastingNews ! Vous pouvez aussi participer au tournoi de popularité Dragon Ball et tenter de remporter des cadeaux [VIDEO] ! #Review #Anime