Publicité
Publicité

La saison 7 de #Game of Thrones vient de s'achever. Le mur est enfin tombé et l'armée des morts envahit le royaume des Sept Couronnes. La prochaine et ultime saison [VIDEO] de la reine des #Séries TV promet donc son lot de batailles épiques et de drames. Cependant il faudra attendre deux longs hivers [VIDEO] avant de retrouver sur nos écrans Jon Snow et sa bande. Si la série d'HBO a obtenu le record de téléchargements illégaux et de piratages, elle est aussi habituée à d'autres records, plus positifs. En effet, jusqu'à présent, chaque saison a toujours reçu plusieurs prix ou distinction lors des cérémonies dédiées à la culture télévisuelle. Alors qu'elle remportait encore trois statuettes l'an dernier, la superproduction américaine ne figurait même pas dans le palmarès de la récente édition des Emmy Awards et cela pour une raison bien particulière

GOT : Un problème de calendrier

Nombreux sont les observateurs surpris de ne pas avoir vu la moindre nomination pour Game of Thrones le weekend dernier lors des Emmy Awards.

Publicité

Alors que la série TV en était une grande habituée, c'est sans elle qu'on eu lieu les débats. Souvent critiquée pour ses dernières saisons un peu plus molles qu'à l'habitude, la saison 7 avait pourtant son lot de rebondissements et de (mauvaises) surprises. L'explication est tout autre. Elle n'a rien a voir avec le contenu des derniers épisodes au contraire. Il s'agit en fait d'un banal problème de calendrier. En effet, pour être récompensée aux Emmy Awards, une série doit être impérativement diffusée entre le 1 juin de l'année précédente et le 31 mai de celle en cours. Notons toutefois que la série The Handmaid's Tale a obtenue une dérogation.

Le succès des nouveaux venus

Ainsi, le premier épisode de la saison 7 de Game of Thrones n'ayant été diffusé que le 16 juillet, la série phare d'HBO était tout simplement hors-jeu.

Publicité

Aucune raisons valables alors de polémiquer. Cette absence aura néanmoins eu un bon côté, celui de mettre en valeur d'autres productions jusque là dans l'ombre du géant #GOT. Le palmarès a continué à faire la part belle à la chaîne HBO qui repart avec un total de dix statuettes pour ses différents shows. Deux productions sont toutefois sorties du lot raflant un grand nombre de prix. Il s'agit de la fiction d'anticipation d'HULU The Handmaid's Tale qui interroge sur la fragilité de la condition féminine et la série Big little lies portée par sa grande interprète Nicole Kidman. Comme le dit l'adage, quand le chat n'est pas là, les souris dansent.