Publicité
Publicité

De la scène aux barreaux. Le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce vendredi le rappeur #Rohff à cinq ans de prison ferme pour violences aggravées avec préméditation contre l'un des employés d'une boutique Ünkut, la marque créée par son grand ennemi dans le #Rap game, Booba. Le 29 septembre dernier, le parquet avait requis une peine de quatre ans contre "El Padre". Dans le cadre de cette affaire qualifiée de "lynchage" par le procureur de Paris, Housni Mkouboi de son vrai nom avait déjà été incarcéré deux mois, après avoir porté un bracelet électronique.

"C’est de l’acharnement, on a été un défouloir"

Le 21 avril 2014, le rappeur, qui multiplie les clashs sur les réseaux sociaux [VIDEO], pénètre, aux côtés d'une demi-douzaine de personnes, qu'il décrira comme des fans, dans la boutique parisienne Ünkut, marque créé par B20.

Publicité

Dans le magasin rue de Châtelet, où Booba n'est pas présent, Rohff donne le premier coup au visage de l'un des vendeurs, pendant que les caméras de surveillance enregistrent les prémices d'une scène de violence insoutenable, qui aurait pour seul mobile "une démonstration de force".

Un jeune vendeur de 19 ans, alors en stage, est asséné de coups de poing par plusieurs personnes. Dans un magasin saccagé, il est laissé pour mort dans une marre de sang, son pronostic vital est, un court temps, engagé. Un autre employé tente alors de l'aider, il est frappé au visage et assomé avec une caisse enregistreuse. Le jeune stagiaire, que Rohff aurait, selon lui, confondu avec un vif provocateur sur les réseaux sociaux, sera en ITT pendant trente jours. « Je me suis oublié, j’ai foncé sur lui, fou de rage », finira par reconnaître Rohff, après avoir changé plusieurs fois de version.

Publicité

Néanmoins, le chanteur de 39 ans nie encore avoir prémédité les faits et explique être entré dans la boutique "pour montrer [qu'il] n'avait pas peur". Si Rohff n'a pas été immédiatement écroué à la sortie de l'audience, il a toutefois refusé de s'exprimer. "On a dix jours pour faire appel ou aménager la peine, on va prendre le délai de réflexion", précise son avocate, Me Malika Ibazatene, craignant une peine plus lourde en appel. Alors que le casier judiciaire de Rohff est déjà bien chargé, notamment pour une condamnation pour violences avec arme, il est encore trop tôt pour savoir si oui ou non, il pourra bénéficier d'une peine aménagée. Pour l'heure, Booba ne s'est pas encore exprimé sur ses réseaux sociaux, restez connectés ... #Clash