Publicité
Publicité

Et voilà, le fameux épisode Special que beaucoup attendaient depuis longtemps vient d’être diffusé. Comme prévu, il s’agit d’un double épisode marquant un des événements les plus importants de DBS, le premier affrontement entre Gokû et Jiren. Pour l’occasion la Toei s’est vraiment surpassée, permettant à ses animateurs et compositeurs de fournir un travail à la hauteur d’un excellent épisode de l’âge d’or.

Je vais commencer par les quelques reproches que j’ai à faire à cet épisode frôlant la perfection avant de revenir sur l’importance de celui-ci pour le futur de DBS. En fait, la gestion du temps était un poil décevante.

Publicité

Alors que je défendais Ribrianne sur le premier épisode, plus elle apparaît à l’écran plus elle m’horripile et je trouve qu’elle a pris une place trop importante dans le 109, à l’inverse de la première phase de « test » de Gokû contre Jiren qui aurait mérité un petit peu plus d’attention notamment avec une brève apparition du SSJ3. Le Genkidama lui est un poil trop long pour ce qu’il est, c’est-à-dire un Genkidama simple réunissant l’énergie de peu de combattants. Il aurait été vraiment intéressant de voir d’autres personnages participer ou d’avoir une réaction au fait que les gradins participent. De plus, bien que compréhensible, il est dommage que Vegeta lui ne participe pas.

Hormis ces détails, l’épisode frôle la perfection. Le contenu est intéressant et la nouvelle technique/forme de Gokû beaucoup moins anecdotique qu’on aurait pu penser. C’est un peu comme si Gokû avait eu un avant-goût d’un niveau supérieur qu’il devra atteindre dans le futur.

Publicité

La bande son réellement fournie et de qualité apporte un gros plus à l’ambiance avec Masako Nozawa dans le rôle de Gokû toujours au top mais surtout une blindée de nouvelles musiques excellentes et même une insert song sur la scène clé de l’épisode. Le choix des musiques et effets sonores est également très bon, on peut remarquer le retour de quelques osts de l’arc Trunks du futur mais aussi le hurlement de l’ozaru derrière le cri final de Gokû comme à l’époque !

DBS prend ses marques ?

Ce double épisode est une réunion de talents à l’animation qui ont en plus dû avoir des conditions optimales pour donner le meilleur d'eux même… Naoki Tate (C-17 vs Gokû, Gohan vs Obni…), Naotoshi Shida (Vegetto Blue vs Zamasu) pour ne citer qu’eux, auxquels on peut ajouter Takahashi qui nous aura amené l’incroyable scène du face à face final entre un Gokû au visage dur et plus mature et Jiren... Ou même Tadayoshi Yamamuro le Character-Designer officiel de Dragon Ball qui se fait un peu trop rare sur DBS et qui a corrigé beaucoup de plans…

Tous ces animateurs de talents ont un style très marqué qui donne du relief à leurs scènes et une image différente de DBS, qui a très peu été altérée par les corrections. Cette hétérogénéité positive qui permet de s’éloigner du Chara-Desgin actuel de #Dragon Ball Super, un peu trop "lisse", pour quelques scènes marque un véritable vent de fraîcheur.

Publicité

Alors évidemment, les prochains épisodes ne seront jamais de cette qualité. Mais on ne peut qu’espérer que Dragon Ball Super est vraiment en train de prendre ses marques. Les musiques pourront revenir et l’expérience engrangée est réelle, la Toei comprend de plus en plus ce qui plaît au vrai fan et va plus loin que de simplement offrir un Broly de substitution par exemple.

On ne peut maintenant qu’attendre que l’#Ultra Instinct revienne à Gokû et espérer que d’ici là l’#Anime aura encore progressé dans le bon sens et pourra nous offrir un épisode supérieur en tout point à cet excellent épisode 110. Pour l'instant il faut que ce dernier se remette de son combat et comprenne ce qu'est cette nouvelle force, pendant que Hit affronte Jiren... [VIDEO]

N’hésitez pas à laisser votre avis en commentaire sur Facebook @DB.Team.FR ou sur Twitter @DBSBlastingNews ! Vous pouvez aussi retrouver les prochains combats et événements du tournoi avec les résumés jusqu'à DBS 114 [VIDEO] !