Publicité
Publicité
2

Dans l'épisode de ce lundi 30 octobre, nous apprenions avec surprise le départ de Manon Van, la petite nouvelle des Marseillais qui avait rejoint la famille en même temps que Jessica Errero lors de la dernière saison des "Marseillais South America". Lors de l'épisode 42, Manon déclarait vouloir quitter l'aventure par manque d'engagement et à la suite d'une dispute, qui avait eu lieu le matin même entre Kévin, Hillary, Jessica et elle.

C'est alors que l'épisode étant à peine terminé que nous avons pu regarder la publication de la vidéo de Manon, dans le bain de #Jeremstar où celle ci a donné de plus amples explication [VIDEO]s sur son départ de l'émission. [VIDEO] En effet Manon est non seulement partie du programme durant cet épisode, mais elle déclare également, que tout comme Jessica Errero, elle ne souhaite plus jamais travailler avec la production Banijay.

Publicité

Manon dénonce alors fermement son dégoût face aux méthodes utilisées par la production et sur un environnement de tournage qu'elle considère "malsain". Après les déclarations sur TPMP de Jessy (cf. Jessica Errero) qui avaient fait polémiques, c'est donc au tour de Manon d'affirmer le manque de moral et de respect de la personne que ce soit de la part des candidats ou de la production.

Notamment sur le cadre légal du programme à savoir les conditions de travail des candidats. En termes de droit du travail, les candidats de télé réalité ont toujours eu statut "particulier" notamment sur les heures de travail. En effet ceux ci ne respectent pas les 11 heures de repos obligatoires, imposées normalement à tous travailleurs français. Manon explique que sur un tournage, les candidats ne dorment que 3h par nuit et qu'ils enchaînent plus de 12 heures de travail sans pauses.

Publicité

"Directement après le tournage en journée on enchaîne avec les interviews et cela peut durer jusqu'à deux trois heures du matin" explique t-elle dans le bain de Jeremstar. Nous sommes donc bien loin de l'image de "vacances de rêve" donnée par les productions de télé réalité mais plus proche au contraire d'un "travail sans fin" dépassant largement les limites légales.

Comment cela est-il possible ? La minute juridique

Si vous souhaitez devenir un candidat de télé-réalité, sachez que votre contrat de travail ne sera en aucun cas comme les contrats conventionnels des autres secteurs. L'objet de votre contrat constituera concrètement à la fin de votre vie privée. En effet selon l'article 16-1 du code civil, les candidats acceptent en signant leur contrat de travail de ne plus avoir de droit sur leur personne et c'est donc de cette manière qu'il est possible de les filmer quasiment H24 dans leur vie. Nous parlons donc d'une quasi-fusion de votre vie personnelle et professionnelle sur un tournage même si légalement la production doit respecter d'accorder des temps "OFF" aux candidats, où ceux-ci peuvent se reposer à l'abris des caméras.

Publicité

Selon les révélations du bloggueur Jeremstar, les deux candidates des Marseillais ont eu de nombreuses difficultés concernant leur contrat de travail. Que ce soit au niveau de la signature ou simplement l'obtention d'une copie légale pour leur propre compte. Pourquoi les productions mettraient-elles autant de temps avant de faire signer le contrat de travail aux candidats ? Comment est-il possible d'envoyer ceux ci en tournage sans même qu'ils aient vu "l'objet" de leur contrat ainsi que leurs conditions de travail ? Toutes ces questions restent sans réelle réponses si ce n'est qu'il s'agit là d'une pratique très courante dans le cadre de production d'émissions de divertissement.

Il reste encore un point à éclaircir assez important, Manon expliquait dans son bain qu'elle n'avait pas pu participer à l'émission "Friends Trip" appartenant à la Chaîne NRJ12 car celle-ci était "soit disant en contrat d'exclusivité". Toutefois il est important de noter que dans le cadre d'un contrat de travail de télé réalité, une des conditions obligatoires à la validité du document est que le candidat signe le document en total libre arbitre et sans aucune pression ou violence économique. Hors dans son bain Manon témoignait des conditions étranges et quelque peu discutables dans lesquelles elle avait signé son contrat de travail. "J'étais en Argentine, sans mon téléphone et on me demandait de signer limite sans même que je puisse lire mon contrat".

Pour conclure cette interview, Manon expliquait qu'elle refusait catégoriquement de retravailler avec la production BANIJAY et qu'elle demandait fermement à ce que ceux ci acceptent la rupture de son contrat de travail. En faisant le bain de Jeremstar celle-ci espère même pouvoir provoquer un motif de rupture tout comme Jessy a pu le faire en faisant l'interview de Jeremstar avec son amoureux Valentin.

Quant à la production de BANIJAY, il est évident que celle ci doit avoir un cadre légal définit selon les critères et les conditions propres au divertissement, en particulier au cadre de la télé-réalité. Le témoignage de Manon Van peut en effet, soulever certaines questions sur le cadre légal d'un tournage, mais dans le sens général du terme, sans être réellement liées à une production en particulier. C'était la conclusion qu'apportait le bloggueur qui lui disait que malheureusement dans ce milieu professionnel, les conditions de travail étaient foncièrement différentes de toutes autres professions.

Manon serait-elle donc une "erreur de casting" et n'aurait donc pas le profil "approprié" pour devenir une parfaite candidate de télé-réalité ? [VIDEO] #LMLCVSMonde #Les Marseillais