Publicité
Publicité

Ce dimanche 15 octobre, à 20h05 précise, le #Président de la République donnera une #Interview télévisée pour la première fois depuis le début de son mandat. Pendant près d'une heure, Emmanuel #Macron répondra aux questions de Gilles Bouleau accompagné de Anne Claire Coudray et David Pujadas. Ce dernier, après avoir été évincé de France télévision réalise un très joli coup en réapparaissant sur cette émission tant attendue. Ainsi les chaînes TF1 et LCI seront chacune représentées par leurs présentateurs phares. Après Edouard Philippe c'est au Président de faire face aux caméras. [VIDEO]

Un interview simple mais attendue de la part d'un Président à l'écart des médias

C'est en direct du salon d'angle du Palais de l'Elysée que se déroulera l'interview.

Publicité

Entouré de huit caméras l'exercice s'annonce périlleux pour l'ex leader de la République en Marche. L'heure de passage choisie n'est pas anodine puisqu'elle correspond au pic d'audience habituel de la TV française. L'Elysée souhaite une intervention du chef de l'Etat synthétique et claire comme le révèlent les propos tenus au Parisien : "Pas besoin de faire long. Ce sera synthétique, percutant, clair, avec beaucoup de densité dans les propos."

Depuis le début de son mandat Macron s'est tenu à l'écart des médias. Cette interview est d'ailleurs le fruit de longues négociations depuis l'été selon Martin Bouygues, propriétaire de la chaîne TF1. Macron s'est entretenu avec son cabinet et son premier ministre, Edouard Philippe, pour préparer minutieusement ses réponses et éviter tout dérapage.

La réforme du système d'indemnisation des chômeurs sera au coeur de cette intervention du chef de l'Etat.

Publicité

Le dépôt du projet de loi, très controversé, est prévu au printemps prochain. Cependant syndicats et patronat ne sont pas encore convaincus.

L'occasion de remonter dans les sondages

Hier Macron a déclaré à l'hebdomadaire allemand Der Spiegel qu'il était un homme déterminé et non pas arrogant. "Arrogant" est pourtant bien le terme repris ces derniers temps dans les médias pour qualifier celui qui se permet parfois de lâcher des petites phrases quelques peu... blessantes. A 33% dans les sondages d'opinions favorables en septembre Macron ne veut pas connaître le même scénario que son prédécesseur. Il souhaite mettre un terme à cette image de Président des riches qui lui colle à la peau. C'est donc l'occasion pour lui de rebondir après une lourde chute dans les sondages.

Ne ratez pas ce rendez-vous exclusif qui aura lieu dans quelques heures maintenant à 20h05 !