Publicité
Publicité
2

Réalisatrice, née le 3 Mai 1928 à Bruxelles, pqAgnès Varda a eu une carrière multiple avec des formation et un travail en auto-didacte. Elle est une élève à la Sorbonne, puis passe également à l'Ecole du Louvre et a son CAP Photographie. Elle a une passion bien plus personnelle : l'image. Elle fait son premier long métrage La Pointe Courte avec Silvia Monfort et Philippe Noiret. Le montage est fait par le jeune Resnais. Elle s'insère dans le monde des artistes et fréquente : François Truffaut, Eric Rohmer, Jean Eustache, Jacques Rivette, Claude Chabrol, Jean Luc Godard et Jacques Demy qu'elle épouse le 27 octobre 1990. Avec la Nouvelle Vague, elle s'attache bien plus à la manière de faire et aux décisions cinématographiques et à des sujets du quotidien.

Publicité

Elle reçoit le 11 Novembre un oscar d'honneur pour sa carrière.

Le docu-poétique

Un détail, la vie des gens, leurs occupations a été le motif récurrent d'Agnès Varda. On est loin des effets spéciaux, d'un scénario parfois bancal, car c'est le réel son inspiration. Elle réalise Cléo de 5 à 7 en 1962 et c'est précisément sur la balade de Cléo pendant ce court laps de temps jusqu'à obtenir des résultats médicaux. Comment raconter ce stress et ce que les gens autour se soi peuvent amener pendant ce moment, cet instant que l'on pourrait dire prégnant, et angoissant. Elle réalise également Ulysse en 1984 qui obtient le césar du meilleur court métrage documentaire, Sans toit ni loi en 1985. Ce film est sur une femme sans logement retrouvée morte et Varda fait une biographie de sa vie en tant que sans domicile fixe.

Publicité

Dans Les Glaneurs et la Glaneuse, c'est elle qui est la glaneuse à raconter ces actes de récupération d'objet, nourriture, déchets. Elle fait Les plages d’Agnès, où elle s'implique autant que ce qu'elle montre pour avoir le césar du meilleur documentaire en 2009. Son dernier film est Visages Villages où au cours d'un road trip avec JR, en voyage donc dans son camion photographique ; ils se confrontent à des rencontres tout en mettant en scène leur propre amitié.

L'inspiration : Du lien

Elle a fait en tout environ une cinquantaine de courts métrages, documentaires, longs métrages où elle raconte les comportements, mène des réflexions sur l'art [VIDEO] comme dans Mur, Murs comme si cet art disait beaucoup plus à la réalisatrice sur le ces ouvriers latinos.

Elle se confronte à diverses manières de vivre et se forme aussi en quelque sorte en développant son réseau de fréquentation : les artistes de la nouvelle vague, et Jean Vilar, et Andy Warhol et elle prend des décors naturels, part avec sa caméra légère, filme ce qu'elle croise avec son appareil. Elle a présenté le vieu Paris dans Daguerréotypes. À 89 ans, Varda séduit toujours avec ses projets atypiques. Elle est la grand mère sévère avec ses petits enfants mais si artiste ! #Films #Cinéma